Victoire pour les pangolins à la CITES !

Victoire pour les pangolins à la CITES !
Mercredi, 28 Septembre, 2016
Johannesburg, Afrique du Sud

Aujourd'hui, lors de la 17e Conférence des Parties (COP 17) de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES) à Johannesburg, les Parties ont décidé que le mammifère le plus trafiqué au monde devait être protégé en urgence de la surexploitation : les huit espèces de pangolin ont été transférées de l'Annexe II à l'Annexe I, interdisant ainsi tout commerce international de parties de pangolins.

« Cette décision donne un réel espoir d’éviter l'extinction des pangolins», se réjouit Mark Hofberg, assistant chargé de campagne d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux). "La vitesse à laquelle ils sont tués est absolument insoutenable et cruelle. Si rien n’était fait, nous pourrions voir ces créatures étonnantes disparaître en une génération ".

« Deux décisions ont été prises successivement aujourd'hui, l'une pour l'Asie, et l'autre pour l'Afrique. Parmi ces deux décisions, la décision africaine a été prise à l'unanimité totale, et un seul pays - l'Indonésie - a voté contre la proposition asiatique. Ceci est un exemple parfait de la capacité de la communauté internationale à se réunir pour une espèce qui a vraiment besoin d'aide et à adopter des réglementations mondiales fortes qui peuvent faire une réelle différence » a déclaré Mark Hofberg.

Les pangolins sont des mammifères couverts d’écailles, de taille petite à moyenne, que l’on trouve dans diverses régions d'Asie et d'Afrique. On compte au total huit espèces, quatre en Asie et quatre en Afrique. Les pangolins sont particulièrement sensibles à la surexploitation parce que leur taux de reproduction est très faible. En outre, leur principale défense face aux prédateurs – se rouler fermement en boule– fait d’eux une proie facile pour les braconniers.

Leurs écailles sont utilisées dans la médecine traditionnelle asiatique et leur viande est un mets très apprécié. Plus d'un million de pangolins a été prélevé dans la nature et mis sur le marché illégal au cours de la dernière décennie. Les populations de Chine et du Viet Nam disparaissant, les braconniers se tournent vers d'autres régions de l'Asie du Sud-Est et de l'Inde et prélèvent de plus en plus d’individus parmi les espèces africaines.

Les quatre espèces de pangolins asiatiques se sont vues affecter un quota d’exportation à zéro en 2000, mais il est presque impossible pour les agents des forces de l’ordre de distinguer à quelle espèce appartiennent les écailles une fois détachées de l’animal. Pour lutter efficacement contre le commerce illégal, il est donc nécessaire d'interdire le commerce des huit espèces de pangolin.

«Nous sommes heureux que le monde ait finalement décidé de prêter attention à la situation de cet animal peu connu et étonnamment unique » déclare Mark Hofberg. « Ils sont l'une des espèces les plus en péril de la planète et il est temps que nous nous réveillions et fassions quelque chose pour les sauver. »

Toutes les espèces de pangolin sont classées en Annexe II de la CITES depuis 1994. En outre, les pangolins sont protégés par les lois nationales dans la plupart des pays, mais la mauvaise application des lois, conjuguée à des peines peu sévères, ont miné ces lois dans de nombreux pays. La Liste rouge des espèces menacées de l'UICN classe les populations en Chine et au Viet Nam comme « en danger critique », les deux autres espèces asiatiques comme «en danger» et les quatre espèces africaines comme «vulnérables».

Les Parties ont la possibilité d’appeler à un nouveau vote le dernier jour en plénière, mais étant donné que ce vote a été quasi unanime, il y a très peu de chance que cela se produise.

 

FIN

 

Note aux rédacteurs

Des photographies en haute-définition sont disponibles sur www.ifawimages.com

Plus de détails sur les pangolins

Infographie sur les pangolins

Post a comment

Contact presse

Christina Pretorius (IFAW Afrique du sud)
Contact phone:
+27 82 330 2558
Contact email:
Doerte von der Reith, IFAW Allemagne
Contact phone:
27 764529498
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie