Les deux premiers oursons recueillis arrivent dans notre centre en Russie

Les premiers oursons secourus en 2017 sont arrivés au Centre de réhabilitation pour oursons orphelins (OBRC).Deux oursons sauvés, un mâle et une femelle, ont été conduits au Centre de réhabilitation des oursons orphelins d'IFAW (OBRC) à Boubonitsy, en Russie.

Les oursons furent trouvés près du village de Bezhanitsy dans la région de Pskov, en Russie. Le 12 février 2017, dans une forêt à proximité, des bûcherons virent des empreintes d'ours dans la neige. Ils décidèrent alors de suivre les traces pour voir où elles menaient. Ils entendirent rapidement les gémissements et cris stridents des oursons, s’approchèrent et virent une tanière basique : un simple trou peu profond dans la terre avec deux oursons dans la litière en branches de sapin faite par leur mère. Heureusement, il y avait du réseau téléphonique, ainsi ils purent appeler le garde forestier local qui leur expliqua que la mère ne reviendrait pas.

Les oursons orphelins avaient besoin d'être secourus. Sergey et Katya, deux membres de l'équipe du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), arrivèrent sur place dans la soirée pour récupérer les petits et commencèrent immédiatement à les réchauffer, avant de les conduire au Centre de réhabilitation des oursons orphelins d'IFAW (OBRC).

Ils ont été examinés le lendemain matin et leur âge a été estimé à 40-45 jours. La femelle pesait 1,9kg et le mâle 2,1kg. Ils pouvaient entendre et voir et essayaient de se tenir debout sur leurs pattes. Dans l'ensemble, ils étaient en bonne santé, sauf deux petites égratignures séchées sur le cou de la femelle.

Les oursons ont besoin de recevoir un aliment spécial toutes les quatre heures. Bien que l'aliment ressemble au lait d'ours, son taux de graisse et de sucre diffèrent. Le changement peut provoquer la constipation, mais cette dernière est facilement traitée par des médicaments et avec un massage du ventre après chaque nourrissage.

La température est très importante pour les jeunes ours, et cela se manifeste par leur comportement. S'ils se blottissent l'un contre l'autre et couinent, c’est qu’ils ont froid. S'ils dorment éloignés l'un de l'autre, sont couchés sur le dos et respirent fort, alors c’est qu’ils ont chaud.

Les petits seront réhabilités et, espérons-le, relâchés dans la nature quand ils seront assez grands pour survivre seuls.

Mila Danilova

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique