Chine : saisie record d’écailles de pangolin

Chine : saisie record d’écailles de pangolin
Vendredi, 1 Décembre, 2017
Washington D.C.

Les douanes chinoises ont annoncé avoir confisqué 11,9 tonnes d’écailles de pangolin dans un bateau de Shenzhen au mois de juillet, la plus importante saisie jamais effectuée jusqu’à présent. En tant que leader d’une coalition de plus de 20 groupes qui sont parvenus à faire inscrire l’ensemble des huit espèces de pangolin à l’Annexe I de la CITES et en tant que co-auteur d’une pétition demandant l’inscription des espèces de pangolin sur la liste des espèces en danger aux États-Unis, IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) a fait la déclaration suivante :

« Nous félicitons les douanes chinoises pour cette saisie record. Ce genre de nouvelles concernant la contrebande d’écailles de pangolin est malheureusement devenu trop habituel, or nous parlons là de plusieurs dizaines de milliers de pangolins massacrés. L’enquête des douanes chinoises et l’arrestation des criminels soupçonnés de ce trafic représentent cependant une bonne nouvelle pour l’avenir.

Il ne fait aucun doute que les pangolins souffrent extrêmement lorsqu’ils sont entre les mains des trafiquants. Ce tout dernier incident montre une fois de plus pourquoi nous devons appliquer des sanctions plus sévères et mettre en place des mesures plus strictes pour protéger ces animaux au plus vite, et ces mesures doivent être améliorées dans les pays source d’Afrique mais aussi dans les pays de transit et de destination.

Le gouvernement des États-Unis a la capacité d’aider ces espèces, puisqu’il évalue actuellement la demande pour inscrire le pangolin sur la liste des espèces en danger et rendra bientôt son verdict, suite à une pétition qui lui a été soumise en 2015 par IFAW, Humane Society International, Born Free et Center for Biological Diversity. Quant aux autres pays, ils se sont déjà exprimés l’année dernière lors de la Conférence des Parties de la CITES à Johannesburg, en Afrique du Sud, en inscrivant l’ensemble des huit espèces de pangolin à l’Annexe I, interdisant de facto le commerce de cette espèce au niveau international. Cette décision a pris effet en janvier.

Cependant, le durcissement des mesures et des sanctions ne représente qu’une partie de la solution. Davantage d’efforts doivent être fournis pour réduire la demande de parties et de produits de pangolin. Les pangolins, comme toutes les espèces sauvages, sont essentiels à l’homme et à la biodiversité. Si nous sommes parvenus, à force de persévérance, à remporter des victoires pour protéger cette espèce unique, nous devons continuer à lutter si nous ne voulons pas être témoins de l’extinction des pangolins.

Post a comment

Contact presse

Romina Sanfourche, Chargée de communication
Contact phone:
06 12 36 40 07
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique