Augmentation des populations de saïgas dans le Stepnoy : signe d’espoir grâce à une saison de rut particulièrement réussie

Le Sanctuaire de la faune sauvage de Stepnoy observe les antilopes saïga pendant la saison du rut.

Ce rapport nous est communiqué par Vladimir Kalmykov, directeur du Sanctuaire de la faune sauvage de Stepnoy en Russie.

L’hiver est une saison de préparation très importante pour les antilopes saïga. Les températures hivernales donnent le coup d’envoi de la saison du rut pour les saïgas mâles.­­­

Tous les ans, à la fin novembre et au début décembre, les mâles se rassemblent et se préparent pour la saison du rut dans le Sanctuaire de Stepnoy. IFAW soutient le sanctuaire et s’engage à protéger les antilopes saïga, en danger critique d’extinction.

Le pelage des mâles se modifie lors de la saison des amours. Il se compose alors de longues « moustaches » et d’un collier de fourrure foncée autour de leur encolure.  Les combats entre mâles, démonstration de force à l’intention des femelles, débutent. Les femelles, quant à elles, se montrent indifférentes à ces « duels ». En fonction du résultat de ces combats, les troupeaux mixtes de saïgas se sépareront en plusieurs groupes distincts.

Dans la steppe d'Astrakhan, le début de l’hiver est imprévisible et instable. Il peut pleuvoir, neiger, y avoir des tempêtes ou bien encore faire chaud ou très froid. Pour que la saison du rut soit un succès, les saïgas mâles ont besoin de températures très basses. Nous pouvions dire en observant leur comportement qu'ils attendaient l’arrivée des températures plus froides.

Les conditions météorologiques des dix premiers jours de décembre 2016 se révélèrent être les meilleures pour les mâles. Quand les températures atteignirent      -15°C et qu'il y avait suffisamment de nourriture, environ 3 000 saïgas femelles arrivèrent ensemble.

D’après les observations de l’équipe du Sanctuaire de Stepnoy, la saison du rut de décembre 2016 a été excellente. En cause, la très faible proportion de mâles par rapport aux femelles dans la population (3,5 pour cent en 2016 contre 10-15 pour cent pendant les années à forte population). Il s’agit d’une réussite considérable, car, il y a quelques années, le nombre de mâles dans la population saïga dans le nord-ouest de la région de la mer Caspienne n’excédait pas un pour cent.

La hausse de la population observée est rendue possible grâce au renforcement de la protection à l’intérieur même du territoire du Sanctuaire, notamment grâce au soutien et à la participation 24h/24 et 7j/7 des agents du ministère de l’Intérieur de la région d’Astrakhan et de la République de Kalmoukie.

Les antilopes saïga ne sont pas les seules à être en pleine saison du rut. Les renards et les loups habitant le Sanctuaire débutent également la leur.

Dans l’ensemble, nous espérons qu’au printemps 2017, la population de saïgas aura considérablement augmenté dans le nord-ouest de la région de la mer Caspienne.

Le Sanctuaire de Stepnoy remercie IFAW pour son soutien indéfectible !

--VK

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jimmiel Mandima d'IFAW
Vice-président adjoint à la conservation
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique