Le montant de la réduction d’impôt dépend si vous êtes un particulier ou une entreprise.

POUR LES PARTICULIERS

POUR LES DONS EFFECTUÉS ENTRE LE 1ER JANVIER 2018 ET LE 31 DÉCEMBRE 2018 :

La réduction d’impôt est égale à 66% des versements effectués, dans la limite de 20% de vos revenus imposables.

Exemple : un don de 100€ ne vous coûte en réalité que 34€.

Lorsque le montant total des dons versés est supérieur à 20% de votre revenu imposable, vous pouvez reporter l’excédent sur les cinq années suivantes. Vous bénéficierez de la réduction d’impôt dans les mêmes conditions.

Attention : Un seul et unique reçu fiscal récapitulatif est automatiquement envoyé. Il sera envoyé en début d’année suivante, par courrier postal, juste avant votre déclaration d’impôts sur le revenu.

POUR LES ENTREPRISES :

Si vous possédez une entreprise, vous pouvez faire un don à IFAW qui vous ouvre le droit à 60% de sa valeur en déduction d'impôt.

A noter que cette déduction fiscale sur une année ne peut pas dépasser les 0,5% du chiffre d'affaires réalisé au titre de l’exercice. https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F22263

Par contre, si la déduction dépasse ce quota, elle peut-être étalée sur les 5 exercices suivants (sans jamais dépasser les 0,5% du CA de chaque exercice).

Vous recevrez par courrier postal le reçu fiscal prouvant auprès de l'état le montant de vos dons. Un seul et unique reçu fiscal récapitulatif est envoyé en début d’année suivante, juste avant votre déclaration d’impôts sur le revenu.

De votre côté, si vous souhaitez obtenir la déduction, vous devrez remplir l'imprimé n°2069-RCI.

Exemple : hypothèse de chiffre d’affaires de 500 000€

Calcul de la limite : 0,5% x 500 000€ = 2 500€

La réduction fiscale de 60% pour l’année N est donc limitée à un don de 2 500€

 

Cas 1 : l’entreprise fait un don de 2 500€. Elle peut donc déclarer l’intégralité de son don sur l’année N et bénéficier d’une réduction fiscale de 60 %.

60% x 2 500 = 1 500 € =>Elle obtient donc 1 500 € de réduction fiscale.

Cas 2 : l’entreprise fait un don supérieur à 2 500 € (c’est-à-dire supérieur à 0,5% de son chiffre d’affaires) sur l’année N.

Si l’entreprise donne par exemple 4 500 € : Elle déclare donc 2 500 € sur l’année N, c’est-à-dire la limite autorisée par la loi. Elle déclarera ensuite les 2 500 € de don restants sur l’exercice suivant.