tenBoma

IFAW et le Kenya Wildlife Service (KWS) unissent leurs forces dans le cadre de tenBoma, un projet pilote destiné à créer un centre interservices de renseignement sur la criminalité faunique. Celui-ci devrait être en mesure de s’appuyer sur les projets et les pratiques anti-braconnage des communautés vivant à proximité des animaux menacés, des outils ultramodernes d’analyses des données et un renforcement des opérations d’intervention au niveau national afin d’arrêter les braconniers avant qu’ils ne sévissent et ne tuent éléphants et rhinocéros.

Le projet tenBoma tire son nom d’une philosophie kenyane de vie en communauté appelée « Nyumba Kumi » en swahili, ce qui signifie « dix maisons ». Le projet tenBoma entend étendre cette philosophie aux parcs nationaux et à leurs environs au Kenya.

Les membres des services de répression et les habitants des communautés concernées forment ainsi un puissant réseau de surveillance et de renseignement. Couplée à l’utilisation d’outils d’analyse sophistiqués, cette collaboration peut favoriser la détection précoce des gangs de braconniers, permettre l’intervention en amont et ainsi prévenir la perte de vies animales.

Le centre interservices de renseignement du projet tenBoma se chargera de rassembler et d’analyser les données détenues par le KWS et par autant d’autres acteurs clés que possible, notamment les éclaireurs des communautés, les services de police, les agences de force de l’ordre et des organisations non gouvernementales.

À partir des résultats obtenus, le KWS sera à même de générer des modèles prédictifs et de proposer des mesures de prévention du braconnage dans les parcs nationaux d’Amboseli et de Tsavo. Les services de force de l’ordre du Kenya auront ainsi un temps d’avance sur les groupes criminels organisés et les milices armées. S’il fait ses preuves avec le KWS, ce projet pilote pourra être adopté et répliqué ailleurs en Afrique pour endiguer la crise du braconnage.  

Rangers en patrouille.

La première étape du projet tenBoma consistera à fournir aux écogardes du KWS l’équipement et les compétences dont ils ont besoin pour collecter des informations utiles.

Dans un second temps, une plateforme collaborative de surveillance géospatiale sera mise en place pour récolter des données, conduire des analyses ciblées et diffuser des informations afin d’identifier des indicateurs de braconnage. tenBoma exploitera notamment des données aériennes en haute résolution, des images satellites, des rapports de terrain du KWS et diverses sources participatives. L’analyse ciblée desdites informations permettra de repérer des tendances d’activités en lien avec le braconnage et de donner les moyens au KWS d’intercepter les braconniers avant que des éléphants ne soient tués.

TenBoma est la toute nouvelle initiative d’IFAW dans son combat contre chaque maillon de la chaîne du trafic d’espèces d’animaux sauvages. Ses autres actions passent par l’assistance aux patrouilles antibraconnage en Afrique, le travail d’investigation avec INTERPOL et les gouvernements nationaux pour lutter contre les réseaux de criminalité faunique, la formation des douaniers dans les pays de transit, notamment au Moyen-Orient, et les campagnes de réduction de la demande en Chine.