Une conférence européenne associe les entreprises au problème du trafic d'espèces sauvages

John Scanlon, Secrétaire général de la CITES, photographié ici lors du dernier congrès de l'IUCN à Hawaii, a promptement affirmé, lors de la conférence sur le plan d’action de l’UE contre le trafic d’espèces sauvages, que le secteur industriel joue un rôle crucial dans le combat contre le trafic d'espèces sauvages en faisant en sorte que ses activités soient irréprochables.

Cette semaine, la Commission européenne a rassemblé les États membres, partenaires industriels et autres parties prenantes à l'occasion d'une conférence sur la mise en place du plan d’action de l’UE contre le trafic d’espèces sauvagesPresqu'un an après son adoption, des avancées encourageantes ont été enregistrées dans certaines zones, notamment grâce à la mise en place de règles plus strictes concernant le commerce d'animaux (incluant le macaque de Barbarie, le perroquet gris du Gabon et de nombreux reptiles, tous en voie d'extinction) lors de la Conférence des Parties de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) qui s'est tenue l'année dernière.

Il y a un an, les ministres de l'Environnement avaient montré leur soutien pour le plan d'action européen, mais les efforts pour garantir la reconnaissance des ministres de la Justice et des Affaires intérieures sur la gravité des crimes liés aux espèces sauvages, incluant les relations avec le crime organisé et le blanchiment d'argent, sont plus longs à mettre en place.

La conférence s'est concentrée sur la collaboration avec le secteur marchand, tandis qu’amateurs et associations de commerce d'animaux affirmèrent que leur commerce était légal, et mirent en avant que davantage de régulations et d'interdictions auraient pour seule conséquence d'alimenter le commerce clandestin.

Fort heureusement, John Scanlon, Secrétaire général de la CITES, a promptement affirmé que le secteur industriel joue un rôle crucial dans le combat contre le trafic d'espèces sauvages en faisant en sorte que ses activités soient irréprochables. Il a rappelé aux participants que le rôle de la CITES était de s'assurer qu'aucune espèce de la faune et de la flore sauvages ne soit sujette à une surexploitation due au commerce international.

Certains États membres ont souligné les efforts faits par leur pays ainsi que les carences rencontrées, notamment le manque d’intérêt et de connaissance du système judiciaire sur la gravité du trafic d'espèces sauvages. Des appels pour plus de soutien et une meilleure coordination avec Europol ont fait écho aux requêtes récentes contenues dans la lettre des députés européens adressée aux ministres de l'Environnement et des Affaires intérieures.

Les services douaniers des aéroports Charles de Gaulle et Heathrow ont débattu des défis que représente la lutte contre le trafic d'espèces sauvages compte-tenu des flux importants de passagers, marchandises et objets postaux passant quotidiennement par leurs terminaux. Parmi leurs stratégies contre ce trafic, on retrouve des efforts pour informer les passagers, former le personnel, coordonner les opérations de contrôle et gérer les animaux vivants.

Un résumé des progrès réalisés par la Commission, les États membres et le Service européen pour l'action extérieure (SEAE) pour combattre le trafic d'espèces sauvages est maintenant disponible et servira de base pour le futur tableau de bord sur la mise en œuvre du plan. IFAW continuera à faire pression pour la mise en œuvre et l’application intégrales du plan d’action par l’ensemble des parties prenantes.

Staci McLennan

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jimmiel Mandima d'IFAW
Vice-président adjoint à la conservation
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique