Un chasseur islandais annule la campagne de chasse estivale du rorqual commun

Un rorqual commun expulse de l’eau en surface.

La nuit dernière, nous avons reçu une bonne nouvelle d’Islande : l’unique chasseur et magnat de la pêche islandais, Kristján Loftsson, a annoncé qu’il ne reconduirait pas cet été sa campagne de chasse contre le rorqual commun, une espèce menacée.

Selon la presse islandaise, Loftsson se plaint, comme l’année dernière, de la conjoncture difficile qui persiste sur le marché japonais et l’oblige une fois de plus à déclarer forfait pour le massacre qu’il avait prévu cette année. Ces problèmes semblent être survenus suite à l’augmentation des tests de contamination de la viande de baleine exportée.

Les polluants environnementaux tels que les pesticides et les métaux lourds tendent à s’accumuler dans l’organisme des grands prédateurs tels que les baleines et les dauphins. Leur viande peut donc être néfaste pour les humains. Les autorités japonaises ont détecté des taux de polluants bien trop élevés pour la consommation dans la viande d’exportation islandaise.

Les cargaisons de viande de rorqual commun qui ont précédemment été importées par le Japon ont fini en chambre froide et n’ont servi qu’à alimenter l’industrie alimentaire canine du pays.

L’annulation pour la deuxième année consécutive de la chasse au rorqual commun en Islande est une bonne nouvelle pour les baleines, mais aussi pour l’Islande, car le dessein de Loftsson, seul Islandais à s’acharner contre ces créatures magnifiques, est connu de tous et ternit à bien des égards la réputation de l’île dans le monde. L’unique raison qui pousse Loftsson à jeter son dévolu sur le Japon est que les Islandais n’apprécient guère la viande de rorqual commun.

Malheureusement, bien qu’elle soit encourageante, cette nouvelle ne freinera pas les chasseurs de baleines, bel et bien déterminés à envahir cet été la baie de Faxaflói, au large de Reykjavik, pour massacrer les baleines de Minke. Fait d’autant plus inquiétant, ces baleines sont chassées pour garnir les assiettes des touristes en visite sur l’île, à qui l’on fait croire que la viande de baleine est un met typiquement islandais, alors que sa consommation est quasiment inexistante en Islande.

Si vous prévoyez de visiter l’Islande, vous pouvez soutenir notre campagne pour protéger les baleines en vous opposant à la consommation de viande de baleine et en demandant à l’Islande de cesser la chasse à la baleine une bonne fois pour toutes.

Sharon Livermore

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jimmiel Mandima d'IFAW
Vice-président adjoint à la conservation
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique