Rapport d'enquête tenBoma : Étendre notre influence et identifier les nouveaux indicateurs du crime

Notre projet tenBoma continue à se développer et à avoir un impact en faveur de la protection des éléphants. Lorsque nous avons annoncé notre collaboration avec INTERPOL lors de la CoP17 de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) à Johannesburg en Afrique du Sud, j'ai été frappée par la manière dont tenBoma a réussi à rassembler les dirigeants de la communauté Massaï locale, les représentants du gouvernement du Kenya, les ONG kenyanes et désormais les agences internationales telles qu'INTERPOL.

Comme cela a été rappelé lors du rassemblement, nous devons effectivement faire face à un vaste réseau organisé de trafiquants d'espèces sauvages, mais nous sommes plus nombreux à être engagés pour sauver les éléphants, les rhinocéros et les autres espèces sauvages. Si nous travaillons ensemble, de manière entière et appuyée, nous pouvons renverser la vapeur et contrer les braconniers qui mènent ces animaux vers l'extinction.

C'est un moment stimulant pour tenBoma. Nous avons accompli beaucoup et nous pouvons en être fiers. Avec l'aide de nos partenaires actuels et futurs, nous allons continuer à élargir ce programme afin que ses effets soient ressentis dans tout le Kenya ainsi que dans les autres pays de la région qui doivent faire face aux mêmes problèmes.

Nos récentes avancées sur le terrain concernent les éléments suivants :

Réduire la surface d'action des braconniers

Les conflits entres les hommes et les animaux sauvages ont pendant longtemps constitué une couverture pour le braconnage. Plus il y a de conflits, moins les communautés souhaitent protéger les espèces sauvages.

Récemment, le pâturage illégal de troupeaux à augmenter sur les terres Massaï, principalement dû aux nomades cherchant des terres moins surveillées par les autorités. Le pâturage illégal est désormais considéré comme un indicateur précurseur de braconnage car il constitue un indicateur de conflit potentiel entre humains et espèces sauvages.

L'augmentation des interventions dans ces zones ne peut qu'aider à protéger les espèces sauvages des conflits avec les humains, et protéger les terres Massaï contre le pâturage excessif.

Elargir le réseau au Kenya

Nous avons terminé notre programme de formation et fourni l'équipement nécessaire pour la collecte de renseignements et pour les unités qui enquêtent au quartier général de KWS à Nairobi. Nous travaillons actuellement avec les bureaux locaux pour améliorer leurs capacités opérationnelles également. L'objectif immédiat est de couvrir la zone entière appelée Tsavo Conservation Area.

Il nous est désormais possible d'envoyer les experts de tenBoma dans d'autres régions où des incidents de braconnage nous ont été rapportés par KWS. Nous pouvons maintenant commencer à travailler avec nos autres partenaires tels que Big Life et Tsavo Trust dont les réseaux d'observateurs de communauté sur le terrain et patrouilles aériennes peuvent s'étendre plus largement pour couvrir un plus grand territoire.

Renforcer les capacités pour gérer les crimes transnationaux

A terme, cette initiative va générer une alliance de lutte contre la fraude transnationale, où tout le monde pourra travailler sans heurt pour s'occuper des criminels traversant les frontières. C'est dans ce contexte que notre partenaire INTERPOL peut jouer un rôle important en traquant les réseaux internationaux derrières les crimes contre les espèces sauvages et en prêtant main forte lorsque ces derniers sont poursuivis en justice.

Notre réseau va anéantir leur réseau et nous allons en même temps protéger les éléphants en danger et les communautés qui vivent avec eux.

Faye Cuevas

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique