Plaidoyer pour l’éthique animale à l’école pour former des citoyens altruistes

Je garde un souvenir très précis du jour où mon professeur de lettres a tranché la question fondamentale de la différence entre l’homme et l’animal : l’animal n’a pas de conscience. L’institution avait tranché aussi simplement une question que j’ai découverte depuis bien plus complexe et mouvante. La semaine dernière, Libération publiait une lettre signée de philosophes, vétérinaires, historiens, psychologues français, belges et canadiens qui plaident pour l’enseignement de l’éthique animale à l’école.

IFAW salue cette initiative qui met en lumière un concept anglo-saxon néanmoins absent de cette lettre : l’éducation humaine (humane education). L’éducation humaine cherche à développer la compassion et le respect pour les êtres vivants. Si traditionnellement elle se focalisait sur le traitement des animaux, elle s’étend désormais à l’environnement, à la compassion envers l’Autre et l’interdépendance entre l’homme et la planète. Cette expression ne trouve pas de traduction véritablement adaptée dans la langue française qui dispose de moins de mots que l’anglais et ainsi ne distingue pas human de humane. Ce qui pourrait passer pour une anecdote linguistique se révèle une nuance plus profonde.

IFAW fonde son programme pédagogique Action pour les animaux qui touche 5 millions de jeunes à travers le monde sur cette notion-même d’éducation humaine dont la recherche démontre la vertu : les programmes d'éducation environnementale et humaine qui incluent des animaux sont non seulement bénéfiques pour les animaux et l'environnement, mais aussi bénéfiques pour les enfants. L'empathie est identifiée comme un attribut clé des personnes socialement responsables.

À une époque où le harcèlement scolaire fait l’objet de campagnes d’affichage de sensibilisation onéreuses, plusieurs études (Ascione, 2001, Luke ; Arluke & Levin, 1997 ; Thompson & Gullone, 2003, etc.) ont mis en lumière des corrélations entre les mauvais traitements envers les animaux et la violence envers les personnes, et montrent qu'intégrer l'éducation humaine au cursus scolaire peut avoir un effet durable sur la manière dont les enfants se traitent mutuellement. Ces recherches suggèrent également que l’éducation humaine influence le développement des enfants, à l'école comme dans la société.

L’approche interdisciplinaire d’IFAW donne aux élèves la possibilité de comprendre les relations complexes qui existent entre les êtres humains et les animaux – questions sociales, économiques et culturelles – et d'en discuter. De plus, les élèves ont la capacité d'identifier des solutions possibles : qu'est-ce que je peux faire ? Ou : qu'est-ce que nous pourrions faire ? La valeur ajoutée du programme Action pour les animaux est de considérer les enfants comme des agents-mêmes du changement.

Les affiches créées, lors du temps périscolaire à Charleville-Mézières, et diffusées dans les points stratégiques de la ville.

Le kit pédagogique thématique Action pour les animaux que nous mettons à dispositions des éducateurs inspire et pousse effectivement les jeunes à l’action comme en témoigne l’expérience menée récemment dans le cadre du temps périscolaire à Charleville-Mézières. Après avoir travaillé avec le kit pédagogique Les chiens, les chats et nous, les jeunes ont créé et diffusé dans les points stratégiques de la ville une affiche contre l'abandon, de même qu’ils ont construit une cantine pour les chats errants de l’association locale Le tipi des chats. En 2015, des élèves parisiens avaient, quant à eux, choisi de créer une exposition sur la relation aux animaux de compagnie.

Le sujet « animal » ne saurait être enseigné à l’école dans une perspective exclusive de consommation, de loisir ou d’espèce. Là s’exprime la pertinence de notre programme pédagogique et au-delà de notre organisation-même : conservation des espèces ET bien-être de l’animal doivent aller de paire. L’individu compte autant que le groupe car de l’invidu sain depend le groupe sain.

Vous êtes enseignant ou éducateur ? Vous en avez dans votre entourage ? Invitez-les à rejoindre le programme Action pour les animaux !

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique