Pas de singeries à la CITES alors que les Parties votent pour une protection totale des macaques de Barbarie

Pas de singeries à la CITES alors que les Parties votent pour une protection tot
Mercredi, 28 Septembre, 2016
Johannesburg, Afrique du Sud

IFAW salue la décision prise lors de la 17e conférence des Parties (CoP 17) de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) d’accorder une protection accrue aux macaques de Barbarie en les transférant de l’Annexe II à l’Annexe I – octroyant ainsi à l’espèce le plus haut niveau de protection contre le commerce international.

« Il s’agit d’un pas essentiel pour empêcher le déclin des populations de macaques de Barbarie, » indique Rikkert Reijnen, Responsable de campagne pour IFAW (Fonds International pour la Protection des Animaux).

« La décision de transférer le macaque de Barbarie à l’Annexe I a été prise de manière unanime par l’ensemble des Parties. C’est la seconde fois aujourd’hui que nous voyons la communauté internationale faire front commun dans l’intérêt d’une espèce ayant cruellement besoin d’aide. L’adoption de réglementations internationales plus strictes va réellement faire la différence pour ces animaux, » affirme Rikkert Reijnen.

« Malheureusement, les primates sont utilisés comme animaux de compagnie en Europe, ce qui constitue un cauchemar à la fois pour l’animal et pour son propriétaire. Le transfert en Annexe I va les protéger de manière plus efficace contre le braconnage et le commerce illicite, et permettra de soutenir les efforts de conservation en cours dans les États de l’aire de répartition de l’espèce. »

Le macaque de Barbarie est une espèce unique. Il est le seul macaque présent en Afrique et le seul primate, en dehors des humains, à vivre au Nord du Sahara. Il est également le seul primate, en dehors des êtres humains, en Europe, où une petite population semi-sauvage habite le rocher de Gibraltar, à l’extrême Sud-Ouest du continent européen. On estime qu’il reste 6 500 à 9 100 individus dans des zones très fragmentées du Maroc et de l’Algérie, et environ 200 individus sur le rocher de Gibraltar.

Même si la destruction et la fragmentation de l’habitat sont considérées comme les principales menaces pour le macaque de Barbarie, le commerce illicite de jeunes macaques vivants pour le marché des animaux de compagnie constitue une menace grave pour les populations sauvages. L’espèce est classée « En danger » sur la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN depuis 2008, sur la base d’un taux de déclin estimé supérieur à 50% sur les trois dernières générations (24 ans). On s’attend à ce que ce déclin se poursuive à l’avenir.

« La décision d’aujourd’hui va aider l’Algérie et le Maroc dans leurs efforts pour protéger cette espèce unique en renforçant les législations nationales et en permettant des sanctions plus sévères en cas de braconnage ou de commerce illicite, » déclare Rikkert Reijnen. « Nous sommes extrêmement heureux que les Parties de la CITES aient reconnu la menace qui pèse sur les macaques de Barbarie et aient décidé d’agir en faveur d’une espèce dont la disparition était en train de passer inaperçue. »  

FIN

 

Note aux rédacteurs

Des photographies en haute-définition sont disponibles sur www.ifawimages.com

Plus de détails sur le macaque de Barbarie

Post a comment

Contact presse

Christina Pretorius, IFAW Afrique du sud
Contact phone:
+27 82 330 2558
Contact email:
Eleonora Panella, IFAW Europe
Contact phone:
+32 2 237 60 52
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie