Le projet Chiens nordiques aide les animaux à passer l’hiver au chaud

Le projet Chiens nordiques d’IFAW a été sollicité par plusieurs communautés canadiennes pour aider les habitants à subvenir aux besoins de leurs chiens.Nous sommes encore au mois de novembre, et pourtant l’hiver est déjà bien installé dans les régions nordiques du Canada. Les températures sont descendues en dessous de zéro et le sol est désormais couvert d’un épais manteau blanc.

Pour nous autres êtres humains, l’hiver est synonyme de bonnets, de gants et peut-être même de pantalons de neige, mais les chiens doivent faire face autrement. Les races de chiens nordiques se sont ainsi adaptées à ce climat rigoureux en développant un sous-poil épais, un poil de couverture plus long et de courtes oreilles.

Aujourd’hui toutefois, les chiens nordiques n’ont plus le monopole de ces régions inhospitalières, et on retrouve les races les plus diverses dans le grand Nord.

Des races à poil court, comme les labradors, les rottweilers, les dobermans, les boxers et les chiens de chasse, se ainsi sont mêlées à la population nordique. Plus vulnérables, ces races et leurs croisements doivent faire l’objet d’une attention particulière.

Les relations que les hommes entretiennent avec leurs animaux varient énormément d’un endroit à l’autre et sont intrinsèquement liées aux mœurs et aux conditions de vie des communautés.

Nombre de propriétaires pensent sincèrement élever leur chien de la meilleure manière possible, et pourtant pas un seul ne l’éduque de la même façon.

Il n’est pas toujours facile d’appréhender la culture et la réalité des autres peuples et, au-delà des différences culturelles, je suis même sûre que chacun trouverait à redire sur la manière dont les autres élèvent leur chien.

Mais qu’importe les divergences : ce qui compte pour nous, c’est que leurs besoins soient satisfaits en toute saison, quels que soient l’âge et la race.

Les chiens sont des animaux domestiques qui dépendent des hommes pour subvenir à leurs besoins. En hiver, ils doivent notamment bénéficier d’un endroit chaud à l’abri du froid, de la pluie, du vent ou de la neige. Pour certains propriétaires, ce sera une place sur le canapé. Pour d’autres, une couverture supplémentaire dans le panier sous le porche de la maison. Pour d’autres enfin, une niche fermée et peu exposée au vent.

Et c’est là qu’intervient IFAW.

Quand il fait froid dehors, nous avons tendance à manger plus et à privilégier une nourriture plus riche. Si j’ignore quels plats sont plus appréciés par les chiens en hiver, je sais en revanche qu’il leur est nécessaire d’ingérer plus de calories afin de maintenir leur température corporelle.

Les chiots et les chiens âgés sont plus vulnérables en cette période de l’année, aussi faut-il veiller à ce qu’ils ne manquent pas d’eau ou de nourriture. Si cela peut paraître évident, il faut aussi rappeler que certaines personnes n’ont jamais appris à s’occuper d’un animal ou n’en ont tout simplement pas les moyens.

Le tout est de savoir être à l’écoute lorsque qu’une aide extérieure vient partager ses connaissances de manière respectueuse.

Cette année, le projet Chiens nordiques d’IFAW a été sollicité par plusieurs communautés canadiennes pour aider les habitants à subvenir aux besoins de leur animal pendant l’hiver.

Nous sommes impatients d’aider ces personnes de différentes façons, par exemple en distribuant de la nourriture pour chiots aux chiens âgés nécessitant un régime ultra protéiné, en recueillant les chiots nouveau-nés pour éviter d’épuiser les mères (que notre équipe vétérinaire stérilisera dans notre clinique dès le mois d’avril) en cette période critique ou en construisant des niches.

Si tout le monde n’est pas forcément d’accord sur le meilleur moyen d’élever son chien, je pense que nous pouvons tous nous accorder sur le fait que notre travail auprès de ces personnes si désireuses d’apprendre ne pourra être que bénéfique.

Janice Hannah

Aidez-nous à protéger les chiens cet hiver, en faisant un don.

Post a comment

Nos experts

Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Jan Hannah
Responsable du projet Chiens nordiques
Kate Nattrass Atema, Directrice du programme Bien-être animal au sein des commun
Directrice du programme Bien-être animal au sein des communautés
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence