La CITES accorde une meilleure protection aux requins et aux raies

Mardi, 4 Octobre, 2016
Johannesburg, Afrique du sud

IFAW a salué la décision prise hier par la 17e Conférence des Parties (COP 17) de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) de protéger le requin soyeux, le requin renard et la raie Manta en les inscrivant à l’Annexe II, qui rassemble les espèces qui pourraient devenir menacées et autorise le commerce à condition s’il ne nuit pas à la survie de l'espèce.

"C’est un important pas en avant pour protéger le requin soyeux, le requin renard et la raie Manta» explique le Dr. Elsayed Ahmed Mohamed, Directeur régional Moyen-Orient et Afrique du Nord d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux). "Les nageoires de requin et les branchies de raie sont quelques-uns des produits issus des poissons les plus rentables du monde, les prises non-réglementées sont courantes, et il y a peu de systèmes de suivi et d'information en place pour les contrôler. Le manque de données statistiques fiables sur les populations et le commerce conduit à un manque de mesures de protection. Cette décision va aider à remédier à cet état de fait. "

Environ 100 millions de requins sont capturés chaque année. Des études indiquent que certaines espèces de requins ont peut-être décliné de près de 80% au cours de la dernière décennie. La demande et la valeur monétaire des plats à base de nageoires et de viande de requin, ou de branchies des raies ont augmenté de façon exponentielle, ce qui entraîne la surexploitation par des pêcheries spécialisées et souvent des prises accessoires déclarées en deçà de leur valeur réelle.

Le requin soyeux, le requin renard et la raie Manta sont particulièrement vulnérables à la surpêche, car leur croissance est lente, leur maturité tardive et ils n’ont généralement qu’un seul petit à la fois. Chacune de ces espèces fait l’objet d’un commerce international, présente un déclin des populations sauvages, a une distribution limitée et souffre de la dégradation de son habitat, de la mauvaise gestion et de la demande mondiale importante pour leurs parties et les produits qui en sont issus.

Ces propositions ont été soumises par la République des Maldives (requin soyeux), le Sri Lanka (requins renards) et la République de Fidji (Raie Manta).

Pour le requin soyeux, la proposition a été adoptée par 111 voix pour, 30 voix contre et 5 abstentions.

Pour le requin renard, la proposition a été adoptée par 108 voix pour, 29 voix contre et 5 abstentions.

Pour la raie Manta, la proposition a été adoptée par 110 voix pour, 20 voix contre et 3 abstentions.

 

FIN

EDITEURS : des photographies en haute-définition sont disponibles sur www.ifawimages.com

 

À propos d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d'informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Post a comment

Contact presse

Christina Pretorius (IFAW Afrique du sud)
Contact phone:
+27 (0) 82 330 2558
Contact email:
Doerte von der Reith
Contact phone:
+27 (0)76 452 9498
Contact email:
Julie Matondo (IFAW France)
Contact phone:
+333 26 48 64 79
Contact email: