Des scientifiques collaborent pour trouver une réponse mondiale à l'échouage des animaux marins

common dolphin mass stranding off Wellfleet Cape CodChaque année, des centaines de dauphins, de baleines, de marsouins et de phoques s'échouent sur les côtes du monde entier. Par chance, à certains endroits, il existe des réseaux expérimentés de scientifiques, de vétérinaires et de bénévoles qui savent comment intervenir rapidement et avec succès auprès des animaux échoués. Dans d'autres coins du monde, il est bien plus difficile d'intervenir. Les scientifiques spécialisés dans les mammifères marins du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), du département pêche de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) et du Centre pour les mammifères marins (TMMC) se sont réunis pour mettre un terme à cette situation.

L'étude d'individus, qu'ils soient vivants ou morts, a permis d'améliorer de manière significative les soins, le traitement et le taux de survie des animaux échoués. Les initiatives de sauvetage et de recherche ont permis de comprendre le rôle que joue chaque individu au sein du grand écosystème marin et d'identifier les maladies émergentes ainsi que les particularités de l'histoire naturelle, de la répartition, de la biologie et de la santé des populations endémiques de mammifères marins. Tous ces renseignements facilitent la gestion et la conservation des différentes espèces de mammifères marins dans le monde entier.

Cependant, il reste des kilomètres de côte dans le monde où il est difficile d'atteindre les échouages. Les animaux ne peuvent donc pas être secourus à temps et les échouages ne sont pas analysés. Les données sont donc perdues.

Grâce à presque vingt ans d'expérience dans le sauvetage et les soins aux mammifères marins chez IFAW, notre équipe a augmenté le taux de survie des animaux échoués de 14 à 75%. Avec nos partenaires, le département pêche de NOAA et le TMMC, nous partageons aujourd'hui nos connaissances au niveau mondial et nous mettons en place un réseau de sauveteurs qui seront capables de sauver plus de vies et d'approfondir notre connaissance des mammifères marins.

Depuis 2014, IFAW et nos partenaires se sont réunis afin de régler ces questions et de développer un modèle pour la création d'un réseau d'échouage des mammifères marins, du démarrage jusqu'à la viabilité et la croissance à long terme. Avec l'aide de 34 experts internationaux venant de 12 pays différents, l'équipe a réalisé la première phase du programme, connue sous le nom de guide de la Formation mondiale à l'échouage des animaux marins (Global Marine Animal Stranding Training toolkit) ou GMAST.

Cette phase est une introduction au sauvetage et à l'analyse des animaux marins échoués. À l'intérieur du guide se trouvent une série de ressources, y compris des protocoles pour les interventions sur le terrain, une introduction aux interventions en cas d'échouage de grandes baleines, les protocoles de soins destinés aux animaux vivants et des recommandations pour l'euthanasie et l'analyse des animaux morts. Encore plus important, le guide permet de contacter des experts dans tous les domaines associés afin de soutenir les réseaux émergents dans leur croissance.

Le GMAST n'est pas qu'une ressource de formation et de protocoles, il présente également un plan pour la création d'un réseau performant dans une région donnée. Notre objectif est de partager les bonnes pratiques reconnues au niveau mondial pour les interventions sur les mammifères marins échoués et d'identifier ainsi que d'équiper les acteurs locaux importants, pour qu'ils deviennent à leur tour formateurs. Avec l'expansion du réseau, il y aura de plus en plus d'experts compétents disponibles pour partager leurs connaissances et leur expérience.

L'équipe du Programme de sauvetage et de recherche sur les mammifères marins d'IFAW sauve un dauphin échoué à Cap Cod aux États-Unis.

L'objectif final est que le GMAST mène à la création d'une communauté mondiale d'intervention en cas d'échouage qui sera prête à identifier, comprendre et répondre aux menaces actuelles et futures qui pèsent sur les populations de mammifères marins.

Bien que nous ne commencions que tout juste le déploiement de ce guide et l'évaluation de son efficacité, nous cherchons des soutiens pour le développement de la Phase 2 du GMAST. Elle sera constituée d'un ensemble intermédiaire de contenus de formations afin d'accompagner les réseaux vers le niveau supérieur. Avec l'aide d'un groupe initial d'experts, le guide GMAST peut être déployé rapidement dans le monde entier auprès des partenaires locaux afin de créer des réseaux d'échouage solides.

Les données du GMAST sont disponibles gratuitement après inscription sur le site Woods Hole Open Access

Katie Moore

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique