À VOIR : deux des 16 ours secourus en Russie ont été relâchés dans la nature

La semaine dernière, notre équipe d’IFAW Russie a relâché deux des oursons récemment secourus. Tous deux avaient été baptisés Misha : le premier avait été secouru en février dernier dans la Carélie, au nord de la Russie ; l’autre, recueilli à Saint-Pétersbourg, avait été confié à l’équipe à la fin du mois de mars.

Cette année, nous avons accueilli 16 nouveaux oursons au centre de sauvetage des oursons orphelins d’IFAW (OBCR) situé dans l’oblast de Tver, en Russie, à environ 280 kilomètres à l’ouest de Moscou. Ce projet phare vise à secourir et à réintégrer dans la nature des oursons bruns orphelins retrouvés seuls, abandonnés ou séparés de leur mère, probablement effrayée par l’intrusion des humains dans leur habitat naturel.

 

Les oursons, aujourd’hui âgés de huit à neuf mois, sont hébergés dans un enclos d’un hectare, à l’abri de tout danger. Ils ont vécu les trois premiers mois dans une tanière artificielle, avant d’être transférés dans cet enclos plus spacieux en avril afin de pouvoir laisser libre cours à leurs instincts naturels et d’apprendre à survivre par leurs propres moyens.

À VOIR AUSSI : Une vidéo GoPro d’ours orphelins bientôt prêts à retourner dans la nature

Pendant leur séjour parmi nous, nous avons pris toutes les précautions nécessaires pour les isoler le plus possible des êtres humains. Éviter tout contact avec l’homme est l’un des principes fondamentaux du processus de réhabilitation des oursons orphelins dans la nature.

Le jour J, Vasily Pazhetnov, spécialiste travaillant au centre de sauvetage des oursons, et son père Sergei se sont approchés des deux oursons dans l’enclos forestier. L’un après l’autre, ils les ont immobilisés à l’aide d’un tranquillisant.

Nous avons ensuite effectué toute une batterie de tests vétérinaires, notamment des prises de sang et une collecte d’échantillons de fourrure. Les oursons ont été pesés (l’ourson carélien pesait 25 kg, tandis que son compagnon en pesait 33) puis mesurés ; en somme, toutes manœuvres habituelles précédant chaque opération de réhabilitation.

Les deux petits Misha ont alors été placés dans des caisses dédiées au transport des oursons et transférés à environ 100 kilomètres du refuge pour retrouvrer la liberté. Il ne leur a fallu que quelques secondes pour s’échapper et se cacher derrière les arbres et les buissons. Une fois à l’abri, ils se sont relevés sur leurs pattes arrière pour scruter l’horizon à l’affut d’éventuelles menaces.

 

Grâce à votre soutien, nous avons pu sauver et relâcher 240 oursons abandonnés depuis 1995.

Dr. Maria N. Vorontsova

En savoir plus sur les projets d’IFAW pour protéger les ours en Russie.

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Loïs Lelanchon, Chargé du programme Sauvetage des animaux
Chargé du programme Sauvetage des animaux
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie