La police vietnamienne sauve plus de 100 pangolins

Les médias du monde entier ont déclaré que plus de 100 pangolins ont été trouvés et sauvés après une course poursuite dramatique sur une autoroute au Vietnam. Les animaux ont été découverts ligotés dans des sacs sans eau ni nourriture. Alors que cinq pangolins sont morts, les 113 autres ont survécu à ces conditions extrêmes et sont maintenant pris en charge par des groupes de protection animale au Vietnam.

Malheureusement, de telles scènes sont courantes. En fait, à l’échelle mondiale, les pangolins sont les mammifères les plus prisés du trafic d'espèces sauvages. Leur population chute rapidement à cause de la demande croissante pour leur viande et leurs écailles. Ces espèces sont les seuls mammifères entièrement recouverts d'écailles, ce qui leur fournit une excellente protection contre tous leurs prédateurs, sauf les humains. Sur les seules dix dernières années, on estime à plus d'un million le nombre de pangolins capturés dans la nature et vendus illégalement.

Le Vietnam saisit régulièrement les pangolins, leurs parties et leurs produits, dans des conteneurs de fret, des voitures, des bus et des camions. En octobre 2016, 61 pangolins ont été trouvés cachés à l'arrière d'un camion. Le mois suivant, environ 150 pangolins furent trouvés dans des sacs dans un bus, la plupart ont survécu, et en décembre, 70 le furent dans le coffre d'une voiture.

Bien que l'on pense que la plupart des pangolins braconnés sont vendus au Vietnam et en Chine, la demande américaine contribue à la crise avec plus de 26 000 produits issus des pangolins saisis par les douanes aux États-Unis entre 2004 et 2013.

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) travaille pour combattre cette crise et protéger ces espèces avant qu’il ne soit trop tard.  En 2016, IFAW a collaboré avec des représentants des pays du monde entier, ainsi que des scientifiques, des défenseurs de la nature et des ONG, pour protéger les pangolins du commerce international, lors de la Conférence des Parties de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) en Afrique du Sud. Cette initiative a abouti à l'ajout des huit espèces de pangolins dans l'Annexe I de la CITES, ce qui signifie qu'il est désormais illégal d'échanger des pangolins ou des parties de pangolins à travers les frontières.

Jeff Flocken

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique