La baleine franche de l’Atlantique nord

Victime de l’enchevêtrement et proche de l’extinction

Pendant des siècles, l’imposante et majestueuse baleine franche a vécu le long des côtes américaines et canadiennes. La population, autrefois de centaines de milliers d’individus, s’est effondrée et est aujourd’hui estimée à 411 individus. Sans actions immédiates, nous assisterons à son extinction.

Après un rétablissement lent mais durable de la population qui avait souffert de la chasse à la baleine, de nouvelles menaces pèsent aujourd’hui sur la baleine franche : l’enchevêtrement dans les filets utilisés pour la pêche commerciale et les collisions avec les navires. Entre 2010 et 2018, les morts liées à des enchevêtrements représentaient 72 % de toutes les morts étudiées.

L’enchevêtrement entraîne une souffrance chronique. Plusieurs centaines de kilos de filets et de matériels alourdissent les baleines, les ralentissent et entaillent leur peau de plus en plus profondément. Les baleines enchevêtrées ne peuvent pas nager, plonger ou se nourrir normalement. Elles luttent souvent pendant des mois avant de finalement succomber à leurs blessures ou de mourir de faim. Les recherches ont montré que 83 % des baleines franches de l’Atlantique nord se sont enchevêtrées au moins une fois au cours de leur vie.

Notre vision : Un océan où les baleines franches et l’industrie de la pêche pourront coexister en toute sécurité. C’est pourquoi nous créons des partenariats afin de trouver des solutions avant qu’il ne soit trop tard.

Mise à jour : Le 7 mars était une journée importante pour la baleine franche de l’Atlantique Nord : la Loi pour sauver les baleines franches (SAVE Right Whales Act) a été présentée au Congrès américain. Cette loi prévoit une meilleure protection des baleines en danger critique d’extinction et augmente le financement d’initiatives comme les dispositifs de pêche sans cordage.

Trouver des solutions

Sauver de l’extinction la baleine franche de l’Atlantique nord implique de prendre des mesures urgentes. Nous attaquons cette crise sous tous ses angles en collaborant avec le secteur, les scientifiques, les habitants, les élus et des soutiens tels que vous. Rejoignez-nous pour donner à la baleine franche une chance de survivre.

Technologie :
En juillet 2018, nous nous sommes associés avec la société de technologie sous-marine Desert Star Systems et avec des pêcheurs locaux de Cap Code pour essayer de nouveaux dispositifs de pêche sans filets. Ces dispositifs innovants font disparaître les lignes verticales de la colonne d’eau pour éliminer la menace d’enchevêtrement de baleines. Nous travaillons avec des pêcheurs locaux pour favoriser l’adoption de technologie sûre pour les baleines qui ne permettront pas seulement de sauver ces dernières, mais qui encourageront des solutions basées sur les besoins du secteur pour résoudre cette crise complexe de conservation.

Recherches :
Notre équipe du Programme de recherche et de sauvetage des mammifères marins regroupe certains des plus grands experts mondiaux du secteur. De la formation des équipes de secours afin qu’elles libèrent les baleines enchevêtrées à la réalisation d’autopsies, nous ne faisons pas qu’aider la science pour sauver les populations au large. Nous aidons également à donner à chaque baleine une deuxième chance de survivre.

Activité politique :
En réponse à une vague d’inquiétude, Seth Moulton, membre du Congrès pour le Massachusetts (Etats-Unis), et Cory Booker, sénateur du New Jersey, ont fait voter une loi pour sauver les baleines franches (SAVE Right Whales Act) en 2018. La loi va permettre d’obtenir les ressources et les recherches indispensables pour les équipes sur le terrain : les pêcheurs, les sociétés de technologie et les chercheurs qui collaborent pour réduire l’impact de l’activité humaine sur les baleines franches.

 

Je fais un don

Partager sur les médias sociaux

Share on Facebook Share on Twitter