Promouvoir les sanctuaires

IFAW s’efforce d’établir, de protéger et parfois d’agrandir les sanctuaires baleiniers dans le monde entier.

  • En 2012, le gouvernement australien a annoncé la création du nouveau réseau de réserves marines du Commonwealth, afin de faire des régions situées autour du continent des zones protégées par la loi et, ainsi, de préserver une grande partie des eaux de l’Australie et de la faune marine pour les années à venir.
  • La CBI a établi des sanctuaires dans l’océan Indien et l’océan Austral. (Avec la décision de la CIJ de mars 2014, IFAW a contribué à faire cesser chasse à la baleine dite scientifique dans le sanctuaire de l’océan Austral.)
  • IFAW a rédigé un argumentaire en faveur de la mise en place d’un sanctuaire baleinier dans l’Atlantique Sud en prévision de la réunion annuelle de la Commission baleinière internationale de 2012.
  • Plusieurs organisations de défense de l’environnement, dont IFAW, ont uni leurs forces pour former l’Alliance de l’Océan Antarctique (AOA), qui milite pour la création du plus grand réseau de réserves marines entièrement protégées et de zones marines protégées du monde dans l’Antarctique.
  • Après avoir mené campagne pendant plusieurs années afin de protéger l’une des dernières zones d’habitat et de parturition encore vierges de la baleine grise, IFAW, nos membres d’honneur Pierce et Keeley Brosnan, le Natural Resources Defense Council ainsi qu’une coalition de partenaires mexicains ont remporté ce que les médias ont salué comme étant la « victoire la plus importante depuis une génération pour les défenseurs de l’environnement ». Le lagon de San Ignacio, en Basse-Californie du Sud, au Mexique, avait été choisi comme site d’implantation de la plus grande installation de production de sel du monde. Mais grâce à notre travail, le gouvernement du Mexique et Mitsubishi Corporation se sont rétractés, reconnaissant à cet habitat rare le statut de zone protégée en vertu de la loi mexicaine.
  • IFAW s’efforce également d’obtenir la protection à long terme d’une zone située au large de l’île Bolchoï Solovetski, dans la mer Blanche, où les bélugas élèvent leurs petits. Fort de plusieurs années de campagnes et de recherches sur les femelles bélugas, leurs petits et leur habitat, IFAW travaille en partenariat avec le ministère des Ressources naturelles en vue d’établir une zone d’habitat protégée dans l’archipel Solovetski, reliée à la réserve naturelle terrestre située à proximité.

Dans les lignes du 7e Programme d’action pour l’environnement de l’Union européenne récemment approuvé, IFAW met l’accent sur les problèmes liés au milieu marin résultant de menaces d’origine humaine et souligne la nécessité d’intégrer pleinement les questions environnementales dans les politiques en matière de commerce international, de développement, d’affaires étrangères et de sécurité notamment. L’adoption de ce Programme d’action constitue un pas de plus vers la mise en œuvre renforcée des politiques de l’UE en vue d’atteindre ses objectifs de conservation fixés pour 2020.

Nos recherches

IFAW apporte un soutien financier ou participe à des recherches variées sur un large éventail d’espèces de baleines aux quatre coins du globe. Son équipe composée d’éminents spécialistes des baleines est aux avant-postes des études scientifiques, des recherches et de l’orientation des politiques en matière de conservation lors des grands forums internationaux.

  • Depuis 1996, nous avons participé à de nombreux projets de recherche dans l’océan Austral, où nous expérimentons de nouvelles techniques et méthodes de recherches non invasives.
  • En 2013, dans le cadre de ses recherches au large des côtes de l’île Kangourou, en Australie-Méridionale, IFAW est tombé sur un groupe de tasmacètes de Shepherd, l’une des espèces de baleines les plus rares du monde. Cette espèce a été observée moins de dix fois à l’état sauvage, dont deux dans cette région : les eaux au large de l’Australie-Méridionale semblent donc abriter un nombre important de baleines. Les recherches d’IFAW ont joué un rôle clé dans la campagne visant à protéger cette zone des projets d’études sismiques.
  • Chaque année, IFAW envoie une équipe de chercheurs sur l’île Sakhaline, au large des côtes russes, afin de suivre et de photographier à des fins d’identification la population de baleines grises locale. Les informations ainsi recueillies servent ensuite à protéger les baleines des effets du bruit issu de la navigation et de l’industrie d’extraction du pétrole et du gaz naturel.
  • En partenariat avec la Marine Conservation Research, un groupe de recherche basé au Royaume-Uni, IFAW exploite le Song of the Whale, un navire ultramoderne conçu à l’origine pour permettre à IFAW de mener des recherches non invasives. Le Song of the Whale a permis d’effectuer des travaux inédits en matière d’évaluation des populations de cétacés, de développer de nouvelles techniques d’étude et de mettre au point des technologies susceptibles de contribuer à la survie des baleines menacées d’extinction. Les membres de l’équipage du Song of the Whale possèdent une solide expérience et une vaste expertise en matière de conservation marine et aident volontiers les chercheurs et les industriels dans leurs propres recherches en matière de conservation.

 

Changement climatique

Les chercheurs d’IFAW ont d’ores et déjà fait état de l’impact rapide du dérèglement climatique sur les populations de baleines dans les hémisphères Nord et Sud, et nous craignons fort que les périls qui guettent les cétacés ne s’aggravent. Les scientifiques d’IFAW ont pris part à la rédaction d’un article sur les répercussions des variations du climat mondial sur la dynamique des populations de baleines franches australes. Nous avons par ailleurs publié un rapport intitulé On Thin Ice sur la situation des mammifères marins arctiques aux États-Unis à l’heure du réchauffement climatique.

 

 

Faire un don
Notre travail dépend de votre générosité. Donnez ce que vous pouvez pour aider les animaux.

Notre travail dépend de votre générosité. Donnez ce que vous pouvez pour aider les animaux.

Faire un don

Notre travail dépend de votre générosité. Donnez ce que vous pouvez pour aider les animaux.

D'autres moyens de faire un don