Une occasion royale de sauver les éléphants d’Asie à Londres

Travels to My Elephant Event

Des rickshaws (tricycles traditionnels), des tenues colorées, une chaleur moite et étouffante…

J’aurais pu me croire en Inde ! Pourtant, je me trouvais bel et bien à Londres, qui connaissait ce jour-là une vague de chaleur inédite, à l’occasion de la Royal Rickshaw Reception organisée par l’ONG Elephant Family.

Une vente aux enchères de 20 rickshaws personnalisés par des artistes avait été organisée dans le but de lever des fonds pour les éléphants d’Asie et de célébrer le lancement de l’Alliance pour l’Eléphant d’Asie.

Cette dernière est constituée de cinq grandes organisations de protection de la vie sauvage : le Wildlife Trust of India (WTI), son partenaire le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), Elephant Family, le comité néerlandais de l’UICN et le World Land Trust.

La création de l’alliance a été officialisée en présence de Leurs Altesses Royales le Prince de Galles et la duchesse de Cornouailles ainsi que de Son Excellence M. Ranjan Mathai Mathai, Haut-Commissaire de l’Inde.

À cette occasion, nous avons tous été invités à signer une déclaration officielle rappelant que la situation de l’éléphant d’Asie, une espèce en danger d’extinction, nécessitait des efforts de conservation immédiats de la part d’entités gouvernementales, non gouvernementales et privées.

L’objectif est clair : nous voulons lever 20 millions de livres sterling (28 millions d’euros) pour financer la mise en place de 100 nouveaux corridors de migration pour les éléphants d’Inde d’ici à 2025.

Si les éléphants d’Asie ne font pas l’objet d’une attention aussi soutenue que leurs cousins d’Afrique, ils n’en demeurent pas moins en grave danger. On compte aujourd’hui moins de 50 000 éléphants d’Asie à l’état sauvage, dont environ la moitié en Inde.

Le braconnage est bien entendu l’un des principaux fléaux qui déciment ces animaux, mais la fragmentation et la perte de l’habitat des pachydermes jouent également un rôle prépondérant dans le déclin des populations d’éléphants d’Asie. Les éléphants parcourent en effet des distances titanesques pour rallier les points d’eaux et trouver de quoi se nourrir. Malheureusement, le développement des aménagements paysagers par l’homme entravent leur passage, ce qui finit inévitablement par créer des antagonismes entre les deux espèces. Chaque année, près de 400 humains et 50 pachydermes meurent en Inde à cause de conflits liés à la réduction constante de l’habitat des éléphants.

En partenariat avec le Département des forêts d’Inde, IFAW et le WTI ont identifié 100 corridors de migration que les éléphants empruntent pour rejoindre des territoires fragmentés afin de se nourrir et de s’abreuver.

À travers la sécurisation de pareils corridors, l’Alliance pour l’éléphant d’Asie espère protéger les éléphants d’Inde lors de leurs déplacements. IFAW-WTI a déjà travaillé sur des projets similaires par le passé, par exemple en mettant en place un corridor reliant le parc national de Kaziranga et le sud du sanctuaire animalier de Karbi Anglong, région qui abrite environ 2 000 pachydermes. IFAW-WTI avait alors coopéré avec la communauté locale et a réussi à acheter le terrain. Dans le cadre de ce projet, deux pompes à eau potable manuelle avaient également été installées et l’école primaire locale avait été rénovée et équipée de nouveaux meubles et de fournitures scolaires.

La vente aux enchères des tricycles a déjà permis de récupérer 700 000 GBP (soit 970 000 euros), qui permettront de financer les corridors de migration des éléphants.

L’objectif fixé est encore loin, mais nous ne pouvons rester les bras croisés face à l’urgence de la situation et accepter que nos petits-enfants vivent dans un monde où les éléphants n’existeront plus. Nous allons tous travailler main dans la main pour donner à la conservation de l’éléphant d’Asie toute l’attention qu’elle mérite.

Vivek Menon

Pour en savoir plus sur nos projets de réhabilitation des éléphants en Inde, rendez-vous sur notre page « Réhabiliter les éléphants ».

Post a comment

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Vice-président pour la conservation et la protection animale
Vice-président pour la conservation et la protection animale
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie