La Nurserie pour éléphants du Zimbabwe et le Projet de conservation de l'écosystème de Zambezi-Kazuma.

Mise à jour : Molly est la nouvelle protégée de la Nurserie pour éléphants du Zimbabwe (ZEN). Jours et nuits, nous lui apportons les soins nécessaires pour améliorer sa santé mentale et physique. Notre objectif est de la réhabiliter afin qu’elle redevienne un éléphant sauvage et qu’elle donne un jour naissance à son propre petit. Nous vous tiendrons informés.

Annabelle et Tulku dans la Nurserie pour éléphants du Zimbabwe (ZEN).

Située juste à la sortie de Harare, la Nurserie pour éléphants du Zimbabwe (ZEN) accueille six jeunes éléphants sauvés d'une mort certaine : Annabelle, Matabele, Tulku, Kura, Moyo et Sizi. Retenez leur nom. En tant que sympathisant d'IFAW, vous entendrez de nouveau parler de ces éléphants chanceux dans les années à venir alors que notre nouveau projet crucial est déployé au Zimbabwe.

Annabelle, Matabale, Tulku et Kura étaient tous gravement blessés lorsqu'ils ont été secourus. Suite à une attaque de braconniers ayant coûté la vie à leur mère, Moyo et Sizi sont devenus orphelins. Jusqu'à la création de la ZEN en 2013, les éléphanteaux zimbabwéens blessés et orphelins comme eux, qui dépendent toujours du lait de leur mère et ne disposent pas des aptitudes pour survivre et se protéger des prédateurs, n'avaient aucune chance de survie.

Les choses ont changé. Grâce à la ZEN et à IFAW, ces six éléphanteaux ont une seconde chance. Dans les mois et les années à venir, ils vont bénéficier d'un programme les menant du sauvetage à la réhabilitation, avant d'être relâchés dans une zone protégée.Tulku, qui était gravement blessé lorsqu'il a été secouru, reprend des forces à la ZEN.

La ZEN a commencé sous la forme d'un partenariat public/privé entre le fonds Wild is Life et l'Autorité de gestion des Parcs nationaux et de la faune sauvage du Zimbabwe (ZPWMA). IFAW a officiellement rejoint le projet l'année dernière. Ensemble, nous consolidons et développons cette initiative.

Les six petits grandissent vite. Ils sont en bonne santé, se sont liés d'amitié et se font confiance. Ils sont prêts à attaquer la prochaine étape de leur vie. Et nous aussi.

IFAW et la ZEN ont loué 34 500 hectares au sein de la Réserve forestière de Panda-Masuie, une zone cruciale qui fait la jonction entre le Parc national de Zambezi au nord et le parc national de Kazuma Pan au sud. Grâce à elle, les éléphants et les autres animaux peuvent circuler en toute sécurité entre les grandes zones protégées. Le bail que nous avons signé pour une durée de 20 ans va permettre de préserver les terres sur lesquelles nous envisageons de relâcher les six orphelins, si possible dès 2018. Il aidera également à sécuriser la zone pour les autres animaux sauvages.

Les éléphants quitteront la ZEN avec leurs soigneurs pour être installés dans un « boma » (un enclos protégé dans Panda-Masuie qui permettra de faire la transition lors de leur adaptation à la vie sauvage) récemment construit non loin d'Harare. Durant cette période, ils vont explorer leur nouvel environnement, apprendre de nouvelles choses et soit établir leur propre troupeau, soit rejoindre un troupeau sauvage qui passe à proximité.

Cette remise en liberté « douce », ou assistée, de six éléphants à la fois n'est pas habituelle. Même si les éléphants orphelins en cours de réhabilitation forment leur propre famille de substitution au fur et à mesure, ils sont souvent relâchés seuls ou par deux lorsqu'ils gagnent en indépendance, aux alentours de l'adolescence. Ici, l'objectif est de relâcher les six jeunes ensemble. Nous espérons qu'un troupeau sauvage les acceptera dans leur grande famille ou que leur présence dans la zone en tant que troupeau « mélangé » insolite sera tolérée.

Le temps que les orphelins s'adaptent à leur nouvelle situation, IFAW et ses partenaires vont travailler avec les autorités en charge des forêts et de la faune sauvage au Zimbabwe et avec les communautés locales afin de garantir la sécurité des éléphants et de l'écosystème environnant et la coexistence harmonieuse entre les animaux et les habitants.

Dans les années à venir, ce projet reposera sur l'approche globale adoptée par IFAW dans la conservation et le sauvetage, qui combine le bien-être individuel des animaux, l'engagement des communautés et la protection des habitats au niveau de l'écosystème.

Les jeunes éléphants seront équipés d'un collier afin d'être suivis. Les habitants pourront suivre une formation d'écogardes forestiers. Des initiatives visant à créer des moyens de subsistance et des centres en faveur de l'autonomie des communautés seront mis en place afin de s'assurer que les habitants tirent parti de la conservation. Le braconnage et les conflits entre l'homme et la faune feront l'objet d'interventions dynamiques et judicieuses. Enfin, des centaines et des centaines d'hectares de forêts et de plaines seront sécurisés.

IFAW, Wild is Life et nos autres partenaires font tout leur possible pour aider ces six orphelins à retrouver une vie libre dans la nature. Nous travaillons à la sécurisation de ces terres afin de leur permettre, ainsi qu'aux autres animaux sauvages, de circuler en toute sécurité entre les zones protégées du Zimbabwe, voire au-delà, en traversant les frontières vers la Zone de conservation transfrontalière de Kavango-Zambezi (TFCA).

Joseph Okori

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique