La Journée Mondiale de l’Océan marque le lancement d’un nouveau projet

Les baleines font face à des menaces beaucoup plus diverses et complexes qu’auparavant. À travers ses campagnes, ses recherches et ses sauvetages sur le terrain, le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) s’emploie à sauver les baleines et les autres mammifères marins. 
 
Depuis plus de quarante ans, IFAW fait campagne avec succès sur les problématiques de bien-être et de conservation des baleines, notamment en appuyant des projets de recherche pionniers et en soutenant des mesures de protection des habitats via l’utilisation de conventions internationales et de stratégies juridiques afin de révéler les opportunités économiques des activités d’observation des baleines et les dérives économiques de la chasse commerciale à la baleine pour y mettre fin.
 
Notre travail se concentre également sur des domaines moins visibles, comme la pollution sonore sous-marine et les collisions avec les navires. L’ensemble de notre travail est fondé sur des recherches scientifiques fiables et nous pensons que cela a son importance en cette époque de « fake news » (fausses nouvelles).
 
En cette Journée mondiale de l’océan, IFAW célèbre un de ses projets collaboratifs de recherche sur les baleines en cours : le recensement inédit des cétacés à l’échelle de la mer Méditerranée et de la Mer noire, l’ACCOBAMS Survey Initiative (ASI). L’objectif de cette initiative internationale est d’améliorer la connaissance des statuts de conservation des cétacés au niveau macro-régional de la Méditerranée et de la Mer noire, d’optimiser les activités de suivi sur le long terme, de renforcer les capacités scientifiques régionales et de développer la coopération régionale dans le cadre des accords internationaux pour protéger la biodiversité marine.
 

En plus de coordonner d’autres navires de recherche régionaux, le navire de recherche scientifique Song of the Whale pilotera, cet été, une étude à travers la mer Méditerranée et la zone Atlantique adjacente afin d’y établir et d’y évaluer la distribution et l’abondance des cétacés y évoluant. L’accès à des données actualisées permettra d’apporter des réponses rapides aux menaces auxquelles ces populations font face, certaines étant menacées et en déclin continu à cause des activités humaines.
 
Afin de réaliser cet objectif, le recensement comprendra des recherches tant aériennes qu’à bord du bateau, notamment via des méthodes de relevé visuel, et de la surveillance acoustique passive avec la participation de scientifiques de la région. Les cétacés constituent la principale priorité de l’étude, mais celle-ci rassemblera également des données sur les tortues marines, les espadons, les raies Manta et les débris marins. 
 
IFAW apporte son soutien à l’ACCOBAMS Survey Initiative qui permettra à l’équipe du Song of the Whale de réaliser des études au sein de la Fosse hellénique en Grèce, une zone prioritaire d’action pour IFAW étant donné le besoin urgent d’y réduire les risques de collision des cachalots avec les navires. La nécessité de notre travail dans cette région a récemment reçu une reconnaissance internationale via la publication d’un article rédigé par le Dr Alexandros Frantzis, un partenaire d’IFAW de longue date, et Russell Leaper, spécialiste des baleines au sein d’ IFAW, mettant en avant  les risques auxquels la population de cachalots présente dans la zone (une des plus menacées de disparition du monde) fait face. 
 
L’ASI débute officiellement aujourd’hui, en cette Journée Mondiale de l’Océan, avec l’arrivée du Song of the Whale au port de Malaga en Espagne. La journée de lancement est organisée par l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN), dont IFAW est récemment devenu membre, et comprend plusieurs évènements planifiés autour du Song of the Whale et du Muséum Océanographique de Malaga. Nous avons tous attendu ce moment avec impatience, qui marque l’aboutissement de nombreuses années de préparation auxquelles IFAW, accompagné de ses partenaires (le Secrétariat ACCOBAMS et un hôte des groupes de recherche de la Méditerranée), ont contribué.

IFAW et le Song of the Whale ont une longue histoire de collaboration relative à la conservation des mammifères marins dans la région : nous avons notamment travaillé ensemble à la conservation des phoques moines en Grèce dans les années 1980, puis en Turquie et au Maroc, mais également à des études sur les grandes baleines en mer Ligure pour soutenir la désignation du sanctuaire Pelagos en 1994, et au premier projet de partenariat ACCOBAMS en 2003 pour démontrer des techniques de recherche acoustique au sein de la mer Ionienne. Ces initiatives de recherche et de conservation ont rassemblé de nombreux participants (composés d’élèves comme de scientifiques) provenant de plusieurs pays de la région, notamment la Tunisie, l’Egypte, le Maroc, l’Albanie, la Turquie, la Grèce, Chypre, Malte, l’Espagne et l’Italie.
En cette Journée Mondiale de l’Océan, la mise en lumière de l’ACCOBAMS Survey Initiative, ainsi que des partenariats historiques sur lesquels cette étude est basée, est révélatrice du pouvoir de la recherche scientifique approfondie et innovante et de la collaboration multi-nationale, qui sont cruciaux pour s’assurer que nos impacts sur l’ensemble des espèces marines sont correctement comptabilisés – et atténués. 
 

Lauren Weir, Chargée de programme conservation marine

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique