Journée mondiale des écogardes : à la rencontre d'un de ces héros

Quatre écogardes au Malawi

La Journée mondiale des écogardes est l'occasion de rendre hommage aux personnes en première ligne pour défendre la faune sauvage. Des hommes et des femmes qui se consacrent à protéger et à défendre, allant parfois, malheureusement et de plus en plus souvent, jusqu'à donner leur vie pour cette cause.

L'International Ranger Federation (IRF), en partenariat avec l'IUCN, a défini l'écogarde comme « une personne impliquée dans la protection et la préservation sur le terrain de tous les aspects liés à un écosystème, à un site culturel ou historique ... et qui est chargé de la médiation entre les communautés locales, les zones protégées et l'administration chargée de la zone. »

Selon l'IRF, 740 écogardes ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions entre 2009 et 2017, pour la plupart en Asie et en Afrique. L'organisation Global Witness annonce de son côté le décès de 98 « défenseurs de l'environnement » sur le premier semestre de 2017, alors qu'ils ne faisaient que leur travail. Plus tôt ce mois-ci, 5 écogardes ont été tués en République démocratique du Congo alors qu'ils étaient en mission pour secourir trois de leurs collègues et des journalistes portés disparus.

Mais qui sont ces personnes et pourquoi risquent-elles leur vie afin de protéger et de préserver les écosystèmes de notre planète ? Ce n'est sûrement pas pour l'appât du gain.

Raphael Chiwindo est un écogarde au Malawi.

Nous vous présentons Raphael Chiwindo, agent d'enquête et de renseignement et gestionnaire adjoint de projet sur l'initiative anti-braconnage d'IFAW dans le parc national de Kasungu, au Malawi.

Raphael, plus connu sous le nom de « Raph », travaille pour IFAW depuis bientôt 20 ans. Il consacre sa vie, de manière totalement désintéressée, à protéger la faune sauvage du Malawi de la cruauté et de l'absurdité du braconnage et du commerce illégal. Il a commencé à IFAW en 1998 après avoir été repéré pendant sa formation d'écogarde par Mike Labuschagne, responsable technique pour l'application des lois.

Excellent élève pendant la formation, Raph a rapidement gravi les échelons et a été promu instructeur puis capitaine d'une unité commando. Le travail d'IFAW en Afrique du Sud consiste à prévenir la menace imprévisible et constante qu'est le braconnage dans des zones comme le Malawi et la Zambie. Raph est resté parmi nous pendant presque 20 ans et fait désormais partie du commandement d'un des projets anti-braconnages les plus efficaces du Malawi.

Il explique que sa vocation à protéger lui vient de son envie de préserver une zone méconnue.

« Le Malawi bénéficie d'une faune sauvage riche et j'ai l'impression que le monde entier l'ignore. Il nous faut des organisations comme IFAW, car elles comprennent l'importance de la préservation et de la conservation de cet écosystème. Peu de personnes dans le monde se préoccupent de la faune sauvage, mais je veux en faire partie, raconte-t-il. »

IFAW souhaite mettre un terme au braconnage cruel et absurde qui se répand sur les territoires de la Zambie et du Malawi. C'est une mission difficile et éprouvante, mais avec l'aide de personnes dévouées comme Raph, la tâche devient plus facile.

Pour la Journée mondiale des écogardes, IFAW tenait à remercier tous les écogardes et défenseurs de l'environnement. Merci pour tout ce que vous faites.

Deanne Gibbs

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique