ELEWATCH : une « nécessité absolue » pour Barbara Pompili

Mercredi, 22 Juin, 2016
Reims

Face au constat de l'état alarmant des dernières populations d’éléphants de la planète en proie à des menaces croissantes et face à la nécessité d'appréhender leur conservation dans l'ensemble plus vaste que constitue leur coexistence avec l’homme, les associations Des Ėléphants et des Hommes (DEDH), Awely-des animaux et des hommes et IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux) lancent l’observatoire EleWatch grâce au soutien financier de la Fondation Franz Weber.

Dans un récent courrier adressé à ces associations, la Secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, Mme Barbara Pompili, qualifie le développement de cet observatoire de « nécessité absolue ». Cette initiative française en faveur d’une vision à long-terme pour les éléphants et ceux qui vivent à leurs côtés « pourra constituer une action d’accompagnement du plan d’action national de lutte contre le braconnage et le trafic d’espèces menacées lancé en 2013 par le Président de la République » mais sera aussi « un outil d’aide à la décision en fournissant de nouvelles données en s’appuyant sur un réseaux d’acteurs locaux ».  

« EleWatch est l'observatoire de la valorisation économique et non économique – à savoir écologique, culturelle, patrimoniale, sociale, esthétique - des éléphants dans leurs milieux naturels par l'écotourisme, national et international, sur l'ensemble de leur aire de répartition » explique Julien Marchais, fondateur de l’association DEDH et coordinateur de l’observatoire. « EleWatch repose sur un travail collaboratif ouvert à tous les acteurs concernés par la conservation pérenne des éléphants et l'amélioration de la coexistence hommes-éléphantsDans le monde que nous avons construit, si l’écotourisme lié aux éléphants n’occupe pas une place plus centrale et stratégique, les populations d'éléphants restantes n’ont pas d'avenir.»

EleWatch vise quatre objectifs orientés vers l'action :  1) Fournir des données précises et robustes sur l'état de la valorisation des éléphants par l'écotourisme, pays par pays, afin de mettre en évidence tant les réussites que les disparités en la matière, et de concentrer les efforts d'investissement là où les lacunes sont les plus criantes et les potentiels de développement les plus réalistes 2) Fournir aux décideurs, investisseurs et acteurs concernés, toutes les informations nécessaires, notamment via des cas d'étude représentatifs, pour permettre le développement de l'écotourisme valorisant les éléphants et leurs habitats naturels, là où il n'est qu'embryonnaire 3) Créer un réseau dynamique entre les différents acteurs des différentes régions concernées pour que les modèles qui réussissent soient adaptés aux situations où l'écotourisme est encore faible 4) Faire émerger un ensemble de bonnes pratiques liées à l'écotourisme valorisant les éléphants qui fassent consensus entre tous les acteurs de tous les pays concernés.

« L'écotourisme est générateur de revenus et d'emplois mais aussi porteur d'un message pédagogique sur l'importance écologique et la place culturelle des éléphants » déclare Renaud Fulconis, Président-fondateur d’Awely. « D’ailleurs, les programmes d'éducation environnementale exposant positivement la jeunesse aux éléphants de leur région jouent un rôle similaire et encourage l'émergence de l'écotourisme national, aujourd'hui largement sous-étudié et sous-développé. Les éléphants seront préservés là où suffisamment de voyageurs, nationaux et internationaux, iront les admirer, dans leurs milieux naturels, aux bénéfices des populations rurales qui vivent à leurs côtés. »

Outre le réchauffement climatique, trois menaces majeures mettent aujourd’hui en péril la survie des éléphants : le braconnage et le commerce illégal de l'ivoire, la destruction et la fragmentation de leurs habitats naturels -une menace puissante, irréversible et silencieuse -  et les conflits hommes-éléphants qui s'expriment notamment en pertes et coûts économiques considérables pour les communautés coexistant avec les éléphants, mais aussi en mortalité d'hommes et d'éléphants lors de confrontations.

« Alors qu'il existe, depuis de longue date, deux observatoires consacrés respectivement au braconnage des éléphants et au trafic d'ivoire, autrement dit aux éléphants morts, il est paradoxal de constater qu’à ce jour, aucun observatoire dédié à la valorisation des éléphants sauvages vivants n’existe » souligne Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone d’IFAW. « Nous disposons d'évaluations sur ce que représente financièrement le trafic de l'ivoire mais pas sur ce que représente l’industrie de l’écotourisme lié aux éléphants et son potentiel pour contrer simultanément les principales menaces auxquelles ces animaux font face. Cet observatoire est donc crucial pour pallier cette carence et nous offrir, ainsi qu’aux générations futures, un avenir avec ces animaux fascinants.».

Toutes les actions qui permettent de protéger les éléphants des menaces qui pèsent sur eux et leurs habitats naturels, ainsi que toutes les actions visant l'amélioration de la coexistence humain-éléphant sont importantes, mais elles nécessitent d'être articulées au sein d'une vision à long terme où la valorisation des éléphants par l'écotourisme joue un rôle central et primordial. Le démontrer et surtout contribuer à le mettre en oeuvre est l'ambition de l'observatoire EleWatch en voie de développement.

 

Notes au rédacteur :

EleWatch est la contraction de "Elephant Watching" à savoir l'observation et/ou la contemplation des éléphants dans le cadre d'un tourisme de nature.

Ecotourisme lié aux éléphants : On entend par cette activité, l'observation et/ou la contemplation des éléphants dans le cadre d'un tourisme de nature, à la fois respectueux des animaux, de leurs comportements naturels et des écosystèmes où ils vivent, mais aussi créateurs de revenus et d'emplois locaux, équitablement partagés et bénéficiant notamment à ceux, souvent défavorisés, qui coexistent, au quotidien, avec les éléphants. 

Post a comment

Contact presse

Julien Marchais, DEDH, coordinateur d’EleWatch
Contact phone:
06.49.287.887
Contact portable :
06.49.287.887
Contact email:
Julie Landry (IFAW Communication)
Contact phone:
03 26 48 64 79
Contact portable :
06 12 36 40 07
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jimmiel Mandima d'IFAW
Vice-président adjoint à la conservation
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique