Des groupes de bélugas plus nombreux observés en mer Blanche grâce à de nouveaux appareils photo

Les chercheurs observent les bélugas depuis un point d’observation situé sur la côte.

Ce compte rendu de la recherche sur les bélugas financée par IFAW, qui s’inscrit dans le cadre d’une étude pluriannuelle portant sur le groupe de bélugas des îles Solovetski, à proximité du cap Beluzhi en Russie, a été rédigé par Mila Danilova, membre de l’équipe d’IFAW Russie. –MV

§

 

Nos appareils photo enregistrent les bélugas de la mer Blanche à partir de différents points de vue.

Deux d’entres eux, l’un fixé à un cerf-volant spécialement conçu et l’autre monté sur un véhicule télécommandé, planent au-dessus des groupes, nous fournissant ainsi de magnifiques photographies destinées aux études aériennes.

Un troisième, acheté grâce au soutien du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) en 2013, prend automatiquement 2 clichés toutes les 15 minutes du point d’observation situé sur la côte que nous utilisons depuis des années.

Grâce à ces technologies, les chercheurs sont parvenus à rassembler un volume important de données concernant notamment :

  • l’âge des individus
  • la répartition des sexes
  • le nombre
  • et la structure

des populations de bélugas occupant ces régions éloignées au large. C’est d’autant plus impressionnant que nous n’en sommes qu’à la moitié de la période d’étude estivale du Projet sur les bélugas de la mer Blanche, qui s’inscrit dans le cadre d’une étude pluriannuelle portant sur le groupe de bélugas des îles Solovetski, à proximité du cap Beluzhi, en Russie.

Selon les données préliminaires, le groupe comptant le plus grand nombre de cétacés a été enregistré le 5 juillet et se composait d’environ 80 individus, soit 13 de plus que l’an dernier.

Quelques informations supplémentaires sont à noter :

  • Durant la période de reproduction, une augmentation du nombre de bélugas blancs a été enregistrée dans la zone étudiée.
  • Les mâles arrivaient généralement par groupe de sept.
  • L’un des mâles observés était déjà venu l’an dernier.

Le groupe de bélugas des îles Solovetski, à proximité du cap Beluzhi, en Russie, est photographié à l’aide d’un appareil fixé à un cerf-volant.

Parmi les bonnes nouvelles, nous avons pu enregistrer notre premier nouveau-né le 15 juillet. Depuis, le nombre de baleineaux nés cette saison a été porté à cinq.

Deux prélèvements ont été effectués sur des membres du groupe des îles Solovetski. Apparemment, l’un des individus ainsi identifiés était une femelle et l’autre un jeune. Notre banque de données génétiques contient actuellement 17 échantillons.

L’enregistrement mobile des sons à l’aide d’un hydrophone fixe se poursuit également et nous permet de comprendre la signification des signaux sonores émis par les bélugas.

En plus de mener des recherches scientifiques, l’équipe du projet assure la protection du groupe des îles Solovetski, dont l’habitat est visité par 5 à 40 touristes par jour.

Nous nous assurons notamment que les bateaux de tourisme naviguent à une distance suffisante des animaux.

Maria N. Vorontsova

Pour en savoir plus sur le travail d’IFAW pour protéger les baleines à travers le monde,  rendez-vous sur notre page dédiée.

Photographies d’Ivan Podgorny et de Bettina van Elk

Post a comment