CONGRES MONDIAL DE LA NATURE DE L'UICN : LA MOTION DE PROTECTION DES PANGOLINS ADOPTEE

 CONGRES MONDIAL DE LA NATURE DE L'UICN : LA MOTION DE PROTECTION DES PANGOLINS
Mercredi, 31 Août, 2016
HONOLULU, HAWAÏ

Le Congrès mondial de la nature de l'UICN, le plus grand rassemblement au monde des conservationnistes, a adopté une motion portant sur l'élargissement des mesures de protection pour les huit espèces de pangolin. Pour la première fois au sein de l'UICN, le vote était électronique. L'adoption de cette motion a été votée par la majorité des gouvernements et membres d'ONG.

Les pangolins sont des petits mammifères qui ressemblent à des fourmiliers. Leurs écailles épaisses se superposent pour former une armure protectrice. Le pangolin est le mammifère qui est le plus victime du commerce illégal au monde. Plus d'un million d'entre eux ont été braconnés pour leur viande et leurs écailles au cours des dix dernières années. On peut les trouver en Asie et en Afrique subsaharienne.

La motion a d'abord été déposée par le Natural Resources Defense Council (NRDC) avec 18 co-sponsors et a obtenu le soutien du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW – www.ifaw.org), de la Wildlife Conservation Society (WCS), de la Humane Society International (HSI) et d'un ensemble de gouvernements et d’ONG. Cette motion exhorte les membres de l'UICN à se déclarer en faveur du transfert des huit espèces de pangolin de l'Annexe II à l'Annexe I de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) lors de la 17e Conférence des Parties de la CITES qui aura lieu du 25 septembre au 4 octobre 2016 à Johannesbourg, en Afrique du Sud.

La motion comprend également des éléments exhortant les gouvernements à empêcher l'utilisation des pangolins provenant du commerce illégal grâce à la sensibilisation et une surveillance stricte. Cette motion exhorte tous les membres de l'UICN, les pays de l’aire de répartition des pangolins et les autres responsables, à poursuivre les efforts pour éliminer toutes les menaces qui pèsent sur les pangolins en améliorant leur protection et l’application des lois, en continuant les recherches sur la conservation, en misant sur la sensibilisation, l'éducation et d'autres actions.

« Le nombre de pangolins massacrés pour leur viande et leurs écailles est écœurant », a dit Elly Pepper, la directrice adjointe détachée au commerce des espèces sauvages du NRDC. « Ces animaux ne sont pas un mets ou un médicament. Ce sont des créatures vivantes, qui respirent, et il n'en restera bientôt plus si nous n’agissons pas maintenant. Il est essentiel que le monde de la conservation et de la protection de la nature, ainsi que les délégués lors de la CITES, s'emploient à la protection des huit espèces de pangolins si nous voulons nous assurer de leur survie. »

« On tue et on vend les pangolins en silence depuis bien trop longtemps, ce qui les a conduit au bord de l'extinction », a dit Jeff Flocken, directeur régional Amérique du Nord d'IFAW. « Nous remercions les membres de l'UICN d'avoir reconnu la situation dont souffre ces espèces et nous avons hâte de témoigner de leurs efforts continus lors de la CITES le mois prochain. »

 « Nous sommes reconnaissants que cette motion ait été adoptée et sommes confiants quant aux conséquences positives qu'elle aura dans la protection nécessaire des pangolins afin de mettre un terme à leur surexploitation et d'en finir avec le commerce illégal de ces espèces vulnérables », a indiqué Rebecca Regnery, directrice adjointe détachée aux espèces sauvages de la HSI.

 « Le congrès de l'UICN, qui a lieu tous les quatre ans, est une occasion exceptionnelle pour promouvoir la conservation et la protection des espèces sauvages. La WCS, une organisation membre de l'UICN, se réjouit de la décision des membres de l'UICN de reconnaitre le statut menacé des pangolins d'Asie et d'Afrique, dû notamment au commerce international. Nous apprécions le soutien des membres de l'UICN pour agir pour la conservation des pangolins, et notamment le fait d'inclure ces espèces dans l'Annexe I de la CITES, qui permettra de bannir le commerce international de ces espèces et d'améliorer les efforts en matière d’application des lois », a déclaré le Dr Susan Lieberman, Vice-présidente détachée à la politique internationale de la Wildlife Conservation Society.

Cette annonce fait suite à la décision des Etats-Unis plus tôt cette année de déclarer qu’un classement des pangolins en danger d'extinction était nécessaire. 

À propos  du Natural Resources Defense Council (NRDC) : Le NRDC (Conseil de défense pour les ressources naturelles) est une organisation environnementale internationale à but non lucratif rassemblant plus de 2 millions de membres et activistes en ligne. Depuis 1970, nos avocats, scientifiques et autres spécialistes de l'environnement travaillent afin de protéger les ressources naturelles de la planète, la santé publique et l'environnement. Le NRDC possède des succursales à New York, Washington, D.C., Los Angeles, San Francisco, Chicago, Bozeman, et Beijing. Visitez notre site www.nrdc.org et suivez nous sur Twitter @NRDC.

À propos d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d'informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

À propos  de Humane Society International (HSI) : La HSI (Organisation contre la violence faite aux Hommes et aux animaux) et ses organisations partenaires constituent l'une des plus grandes organisations de protection des animaux au monde. Depuis plus de 25 ans, la HSI travaille en faveur de la protection de tous les animaux grâce à la science, le plaidoyer, l'éducation et des programmes sur le terrain. Célébrer les animaux et faire face à la cruauté dans le monde : suivez notre site web hsi.org

À propos  de Wildlife Conservation Society (WCS) : MISSION : WCS (Société pour la conservation des espèces sauvages) s'emploie à sauver les espèces sauvages et la nature sauvage dans le monde grâce à la science, la conservation, des actions, l'éduction et des personnes avisées afin de valoriser la nature. VISION : WCS veut un monde dans lequel la vie sauvage prospère sur des terres et des océans sains, mis en valeur par des sociétés qui savent profiter de la diversité et de l'intégrité de la vie sur Terre. Afin d’atteindre ce but, WCS, dont le siège se trouve au Zoo du Bronx, développe les capacités de son programme de conservation mondial dans plus de 60 pays et dans tous les océans du monde, ainsi que dans les cinq parcs consacrés à la vie sauvage de New York dans lesquels se rendent 4 millions de personnes chaque année. WCS cumule son expertise sur le terrain, aux zoos et aquariums pour mener à bien sa mission de conservation. Rendez-vous sur : www.wcs.org; suivez @thewcs, et visitez notre page sur l'UICN ici : iucn.wcs.org.

Post a comment

Contact presse

Matt Sutton (IFAW)
Contact phone:
915.227.5680
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie