14 au 19 février 2019 - Une semaine pour alerter sur la pollution sonore sous-marine

Jeudi, 7 Février, 2019

A l’occasion de la Journée Mondiale des Mammifères Marins, mardi 19 février 2019, IFAW met en lumière la menace insidieuse et préoccupante que certaines activités humaines font peser sur l’ensemble de la faune marine, et plus particulièrement les cétacés.

Les baleines, les dauphins et de nombreuses autres espèces marines font essentiellement appel à l’ouïe pour communiquer, se diriger, détecter leurs proies, éviter les prédateurs et trouver des partenaires pour vivre et survivre.

En expansion depuis une vingtaine d’années, les activités humaines au-dessus et au-dessous de la surface de la mer créent une cacophonie douloureusement supportée par les espèces marines. Chaque jour, ces animaux endurent le bruit généré par les milliers de navires parcourant les océans, les explosions liées à la prospection sismique pour l’exploration pétrolière et gazière, les constructions sous-marines offshore ou encore les sonars militaires. Le bruit des océans stresse les animaux marins et les chasse de leurs habitats vitaux. Il réduit leurs facultés motrices et sensorielles pouvant conduire à un changement radical de comportement. Il provoque des blessures, voire la mort, en particulier chez les cétacés.

Pourtant, cette menace n’est pas irrémédiable. Contrairement à d’autres formes de pollution marine, lorsque le bruit cesse, la pollution cesse. IFAW s’est engagé dans une action de sensibilisation des acteurs en présence afin de trouver des solutions concrètes visant à abaisser le niveau sonore des émissions.

IFAW souhaite également mobiliser le grand public sur ce sujet et profite de la Journée Mondiale des Mammifères Marins pour diffuser sur ses comptes Instagram, Facebook et Twitter,  du 14 au 19 février, une websérie de 5 interviews vidéos menées par l’influenceur French Adventurer, très concerné par la conservation et le bien-être animal.

 

Ces interviews apportent le point de vue des différents acteurs engagés dans cette cause :

  • Jeudi 14 février

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice d’IFAW France et Afrique Francophone, énonce la problématique et présente les actions menées par l’ONG pour y remédier.

 

  • Vendredi 15 février

Thomas Folegot, bioacousticien et Président Directeur Général du bureau d’étude Quiet-Oceans, expose les impacts de la pollution sonore sur les animaux marins.

 

  • Samedi 17 février

Julie Matondo, Chargé de communication et du programme éducatif d’IFAW France, présente, à l’adresse des enseignants et éducateurs, les éléments pédagogiques mis à leur disposition pour sensibiliser les enfants de 6 à 11 ans aux conséquences de la pollution sonore dans les océans.

 

  • Lundi 18 février

Nelly Grassin, Responsable Environnement chez Armateurs de France, témoigne de l’implication du secteur maritime pour résoudre ce problème.

 

  • Mardi 19 février

Pour la Journée Mondiale des Mammifères Marins, Laura Recuero Virto, Coordinatrice de Recherche pour l’Ocean University Initiative mise en œuvre par l’Université de Bretagne Occidentale, et Thomas Folegot, bioacousticien et Président Directeur Général du bureau d’étude Quiet-Oceans, présentent des exemples de solutions concrètes et de technologies existantes pour réduire la pollution sonore sous-marine.

« La santé de l’océan conditionne la santé de l’humanité. Il n’a jamais été aussi urgent de sauver nos océans et leurs habitants.  », précise Céline Sissler-Bienvenu, Directrice d’IFAW France et Afrique francophone. « Bien que le bruit sous-marin d'origine humaine soit reconnu comme une source de pollution marine et une menace pour les écosystèmes marins par les Nations Unies, il n'existe actuellement aucune réglementation internationale sur le bruit des océans. IFAW s’est engagé pour mener le combat et sensibiliser un public le plus large possible à ce problème. La Journée Mondiale des Mammifères Marins est un point d’orgue incontournable. »

«Voyageant autour du monde toute l'année, il m'arrive malheureusement souvent de rencontrer des cétacés échoués sur les plages. A chaque fois c'est un crève coeur, et cela provoque énormément d'incompréhension chez moi. Après avoir étudié le sujet de la pollution sonore sous-marine avec IFAW, j'ai pris conscience du calvaire que vivent les cétacés en permanence. L'écoute des sons insupportables qu'ils doivent subir au quotidien  a été un véritable coup de massue ! J'ai depuis une grande peine en imaginant la souffrance que ces animaux vivent au quotidien et je suis persuadé qu'il s'agit d'un sujet auxquel la population ne resterait pas insensible s'il elle découvrait ce véritable fléau sous-marin ! C'est pourquoi je veux me battre avec IFAW pour faire découvrir ce sujet au plus grand nombre et mettre à profit mon influence sur les réseaux sociaux à cette fin ! » précise FrenchAdventurer.

Découvrez ces témoignages vidéo sur les réseaux sociaux d’IFAW : Facebook, Twitter et Instagram à partir du 14 février 2019.

Post a comment

Contact presse

Anne Perthuis
Contact phone:
aperthuis@les-influenceurs.com
Contact portable :
01 53 53 56 87
Julie Matondo
Contact phone:
jmatondo@ifaw.org
Contact portable :
06 12 36 40 07

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jimmiel Mandima d'IFAW
Vice-président adjoint à la conservation
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique