Une saisie record de pangolins en Côte d'Ivoire marque le signe d’une demande accrue en Afrique de l'Ouest et d’un besoin de sanctions plus sévères

Lundi, 31 Juillet, 2017
Washington DC

Mark Hofberg, assistant chargé de campagnes d'IFAW (Fonds international pour la protection des animaux), a fait la déclaration suivante en réponse à l'annonce de ce jour au sujet de la saisie de trois tonnes d'écailles de pangolin en Côte d'Ivoire, un montant record pour ce pays d'Afrique de l'Ouest. On estime que cette saisie représente environ 4 000 pangolins tués.

Photo: 1StopBruneiWildlife

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ces saisies gigantesques montrent bien que la demande en pangolins en Afrique de l'Ouest explose. Les pangolins, autrefois chassés principalement pour la viande de brousse, sont maintenant les principales victimes des réseaux clandestins qui le braconnent et en trafiquent des milliers de l'Afrique vers l'Asie pour satisfaire la demande pour leurs écailles. Les opérations comme celle menée par le réseau EAGLE (Eco-activistes pour la gouvernance et l'application de la loi) doivent se poursuivre afin de sauver les pangolins.

Néanmoins, il est impératif que les pays africains de l'aire de répartition adoptent des peines plus sévères pour le braconnage et le trafic de pangolin. Je crains que la peine d'un an de prison encourue par ces huit criminels ne soit pas suffisante pour dissuader les potentiels criminels de la faune.

Étant donné que les pangolins sont les mammifères les plus braconnés, il est clair que si quelque chose n'est pas fait très rapidement, ils pourraient bientôt disparaître pour de bon.

Nous exhortons les pays consommateurs à accroître leurs efforts de réduction de la demande et encourageons le gouvernement américain à agir rapidement pour décider d'ajouter les pangolins à la liste des espèces menacées en vertu de la Loi sur les espèces menacées (Endangered Species Act, ESA). La résorption de la demande est essentielle pour stopper complètement ce commerce. De plus, accorder aux espèces de pangolins la protection en vertu de la loi américaine ESA permettra de mettre en lumière le sort de cet animal peu connu, mais gravement en péril, et encouragera d'autres actions à l'étranger ».

A propos d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d'informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Post a comment

Contact presse

Matt Sutton (The Rosen Group), (w) 212.255.8478, (m) 915.227.5680, matt@rosengrouppr.com

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie