Malgré le massacre des chiens à Bali, l’espoir est permis

IFAW est fier de pouvoir compter sur son partenaire BAWA (Bali Animal Welfare Association) pour sensibiliser les populations à prendre meilleur soin de leurs chiens et chats.

Bali est un lieu plein de contradictions. La beauté des paysages et la gentillesse de ses habitants contrastent avec l’enfer vécu par ses nombreux chiens, menacés d’être tués à chaque instant.

Tout au long de mon court séjour sur place, des chiens n’ont cessé d’être pris pour cible partout dans la région, conformément aux ordres insensés du gouvernement. L’un des quatre huskys d’une famille a même été tué dans le jardin de leur maison.

Particulièrement amical, le chien s’est approché de ses bourreaux comme pour les accueillir. Ceux-ci lui ont administré une fléchette de strychnine sur la demande du chef du village, qui n’a que faire de l’opposition des autres villageois. Les membres de la famille sont dévastés. Bien que le gouvernement ait reconnu son erreur, cela ne ressuscitera pas leur compagnon.

Mais le tableau n’est pas uniformément coloré. Nous avons notamment eu l’occasion d’intervenir auprès d’une chienne qui avait mis bas près d’une pharmacie. Inquiets pour la vie de l’animal, des habitants avaient tenté de la dissimuler derrière des cartons, en espérant qu’elle ne serait pas prise pour cible. Quand nous sommes arrivés sur place, et alors qu’il pleuvait à torrent, nous n’avons guère pu faire davantage, cette maman très protectrice refusant que quiconque approche de ses petits. L’ambulance de la BAWA est finalement arrivée et son équipe a pu prendre en charge les chiens.

Malheureusement, l’un des chiots, une femelle, s’est échappée de son abri et s’est retrouvée la tête coincée dans les poignées d’un sac plastique provenant d‘un tas de détritus tout près de là. Morts d’inquiétude, nous avons observé la petite chienne se débattre tant bien que mal pour s’extirper de cette dangereuse situation. Elle a finalement réussi à sortir ses pattes et s’est dirigée vers sa mère, qui l’a rassurée et encouragée à grands coups de langue jusqu’à ce qu’elle s’échappe de sa camisole de plastique. Soulagés, nous avons levé les yeux et aperçu les six employés de la pharmacie agglutinés devant la vitrine et visiblement ravis de l’heureuse issue de cette épreuve. Nous avons souri et partagé ce moment de joie qui transcende les langues et les cultures.

C’est ce genre d’histoires qui me rappelle que, malgré la souffrance, de nombreuses personnes aiment les animaux et sont prêtes à les aider.

Cela me rassure aussi, car j’étais justement venue aider nos partenaires à lancer un nouveau programme visant à améliorer l’accès aux soins vétérinaires et à l’éducation dans les villages. En effet, comme nous avons pu le constater à travers notre travail de terrain, ce sont bien les villages qui détiennent entre leurs mains le pouvoir de mettre un terme à ces abattages insensés.

Et je pense que nous pouvons les aider dans cette voie.

Kate Atema 

Passez à l’action : demandez au gouvernement de Bali de mettre un terme au massacre des chiens et d’organiser de toute urgence des programmes de vaccination annuelle à grande échelle.

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Katie Moore, Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Loïs Lelanchon, Chargé du programme Sauvetage des animaux
Chargé du programme Sauvetage des animaux
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie