Des niches pour sauver les chiens nordiques

Northern Dogs

En général, lorsque l’on parle du Canada à l’étranger, notre pays évoque pour beaucoup des paysages où de vastes plaines de toundra gelées, balayées par le blizzard, le froid glacial et la neige, s’étendent à perte de vue.

À vrai dire, ils n’ont pas tout à fait tort.

Durant les longs et sombres mois d’hiver, la plupart des Canadiens peuvent se permettre quant à eux de rester bien au chaud, aux côtés de leurs compagnons à quatre pattes. Mais ce n’est pas le cas des communautés indigènes, auxquelles le projet Chiens nordiques d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) s’intéresse.

Dans ces villages nordiques, les chiens ont l’habitude de vivre à l’extérieur. Ils ne peuvent se passer de jouer entre eux et accompagnent toujours leurs maîtres, où qu’ils aillent. Les températures hivernales de -40° C ne leur font généralement pas froid aux yeux. Au contraire, les huskies sont faits pour vivre dans des climats froids.

Mais avec l’arrivée de nouvelles races de chiens dans ces communautés, beaucoup ne sont plus en mesure aujourd’hui d’affronter le rude hiver canadien. Entre les chiens à poil court, les chiens de petite taille et les portées de chiots naissant à n’importe quelle saison, l’automne et son temps maussade relèveront pour eux d’une épreuve et l’hiver tournera à n’en pas douter au désastre.

Nous avons également observé une recrudescence des épidémies de gale au sein des populations de chiens, signe qu’ils perdent leurs poils en raison de l’affaiblissement de leur système immunitaire.

Or la fourrure est la seule défense qu’un chien possède contre le froid… avec sa niche.

Au cours des deux prochains mois, IFAW construira des niches et les livrera aux communautés nordiques, pour les chiens qui en ont le plus besoin. Les élèves du lycée local sont impatients de participer à nouveau au projet pour aider ces chiens à passer l’hiver au chaud. Pendant leurs ateliers de menuiserie, ils construiront de solides niches en contreplaqué, les recouvriront de fibre de verre en guise d’isolant et les équiperont d’entrées à clapet pour éviter que le vent glacial ne s’engouffre à l’intérieur. Ces niches constituent en outre un parfait refuge tout au long de l’année, car elles permettent non seulement aux chiens de s’abriter en cas d’averse et de giboulées, en automne et au printemps, mais aussi d’échapper à la canicule pendant l’été.

Le projet Chiens nordiques intervient dans les communautés du Nord canadien pour garantir une assistance vétérinaire tout au long de l’année, promouvoir l’accès à l’éducation des populations locales et, plus particulièrement, offrir aux chiens la possibilité de passer l’hiver au chaud. Grâce à la collaboration des écoles locales et au soutien de nos généreux donateurs, IFAW peut poursuivre ses efforts pour améliorer la vie des hommes et des chiens et permettre à ces derniers d’affronter des températures qui s’annoncent une fois de plus glaciales.

Janice Hannah

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Katie Moore, Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Loïs Lelanchon, Chargé du programme Sauvetage des animaux
Chargé du programme Sauvetage des animaux
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie