Le centre de réhabilitation indien prend en charge un éléphanteau et remet en liberté des becs-couverts

Le nombre d’éléphanteaux admis au centre est passé à huit.Un éléphanteau femelle âgé d’une semaine est arrivé dimanche dernier au Centre pour la réhabilitation et la conservation des espèces sauvages, cogéré par IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) et le Wildlife Trust of India, portant à huit le nombre d’éléphanteaux actuellement accueillis par le centre.

L’éléphanteau a été sauvé par le Département des forêts de l’Assam dans la forêt de Charduar. L’équipe qui l’a trouvé a essayé de pister un troupeau d’éléphants sauvages à proximité pour leur confier le jeune animal, en vain.

« Quand nous l’avons trouvé, l’éléphanteau était stressé et déshydraté, et nous lui avons immédiatement administré une solution réhydratante par voie orale », déclare Jahan Ahmed, vétérinaire de terrain du centre.

L’éléphanteau a ensuite été placé dans un bâtiment en quarantaine pour une nuit d’observation sous l’œil vigilant d’un soigneur afin de s’assurer que son état était stable.

Le vétérinaire d’IFAW-WTI, le Dr Panjit Basumatary, a mesuré l’animal : 103 kilogrammes pour 92 cm au garrot. « L’animal est très stressé et pourrait mettre quelques jours à se calmer vu son jeune âge », a-t-il indiqué. « Il a besoin de soins intensifs et restera en observation dans notre grande infirmerie. »

Deux jeunes becs-couverts indiens relâchés à Kaziranga

Deux jeunes becs-couverts indiens ont été remis en liberté cette semaine par l’équipe vétérinaire du centre mobile.Cette semaine également, deux jeunes becs-couverts indiens ont été remis en liberté par l’équipe vétérinaire mobile du centre dans le parc national de Kaziranga, au sein de l’aire de Rangalu. Cette zone humide au couvert forestier dense abrite en effet une population d’oiseaux de cette espèce.

Les villageois de la forêt de Nagaon ont secouru trois oiseaux sur les 20 becs-couverts affectés par les récentes pluies torrentielles et les orages.

« Nous avons vérifié que les oiseaux n’étaient pas malades ou blessés. Ensuite, ils ont été surveillés par une équipe du centre pendant une semaine, avant que deux d’entre eux puissent être remis en liberté », conclut Panjit Basumatary. Le troisième volatile restera au centre jusqu’à ce qu’il soit prêt à repartir.

Subhamoy Bhattacharjee

Post a comment

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Vice-président pour la conservation et la protection animale
Vice-président pour la conservation et la protection animale
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie