Une évolution prometteuse pour le dauphin récemment échoué

Misty Niemeyer et AmeriCorps Jori Barley tienne le dauphin avant sa remise en liberté.

Une semaine après le sauvetage et la remise en liberté d’un dauphin solitaire échoué, celui-ci semble bien se porter et est retourné vivre au large de Cape Cod, où les dauphins se rassemblent, comme nous avons pu le constater grâce à la balise satellite que nous lui avons attachée.

L’équipe de sauvetage et de recherche sur les mammifères marins d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) a reçu la semaine dernière un appel signalant l’échouage d’un dauphin sur une crique de la Herring River à Wellfleet, dans le Massachusetts.

Les sauveteurs transportent le dauphin depuis le lieu de l’échouageLes secouristes bénévoles d’IFAW sont rapidement intervenus sur place pour prendre soin du dauphin et chasser les animaux charognards. Notre équipe et nos stagiaires ont été mobilisés pendant ce temps afin de préparer notre remorque spécialement adaptée aux dauphins.

Le dauphin secouru est un spécimen femelle de lagénorhynque à flancs blancs (Lagenorhychus acutus), une espèce particulièrement sociable qui longe les côtes américaines et est connue pour ses échouages en grand nombre.

Une fois sur place, notre équipe a découvert que le dauphin était blessé au niveau des nageoires latérales et caudale, probablement parce qu’un coyote ou qu’un renard avait essayé de s’en repaître avant l’arrivée de nos secouristes.

Le dauphin présentait également des signes de stress et de déshydratation. À l’exception d’un autre dauphin mort trouvé à proximité et sans doute échoué en même temps, celui-ci était seul, ce qui est généralement mauvais signe chez les espèces sociables.

Il y a des années, le dauphin aurait été euthanasié sans autre forme de procès. En effet, on considérait auparavant que les dauphins seuls lors de l’échouage n’avaient aucune chance de survie, quand bien même ils auraient été remis à la mer. Cela étant, notre équipe a mis cette croyance à l’épreuve au cours des dernières années.

Convaincus que certains dauphins solitaires pouvaient survivre à un échouage et réintégrer un groupe, nous avons réussi à démontrer, balises satellite et observations à l’appui, que c’était effectivement le cas. Depuis, l’euthanasie n’est plus systématique pour les échouages solitaires.

Des spécialistes d’IFAW soignent le dauphin dans la remorque.Dans la remorque de sauvetage, notre équipe a examiné l’animal afin de savoir quelle stratégie adopter. Analyse de sang, signaux vitaux et examen du corps ont permis d’avoir une meilleure idée des chances de survie du dauphin. Après consultation avec notre vétérinaire, nous avons décidé que celles-ci, bien qu’incertaines, étaient suffisantes pour tenter de le remettre à l’eau.

En temps normal, nous aurions mis le cap sur Provincetown, une ville relativement proche du lieu d’échouage, mais les conditions météo étaient mauvaises et l’opération aurait été dangereuse. Nous avons donc choisi de nous rendre sur la plage de Scusset, à Sandwich, situé à une heure de route. Sur le trajet, nous avons perfusé l’animal et lui avons donné des médicaments pour l’aider à supporter le voyage et à mettre toutes les chances de son côté. Nous avons aussi apposé une balise satellite temporaire sur son aileron dorsal afin de suivre ses mouvements.

Sa remise en liberté sur la plage de Scusset a été particulièrement éprouvante. Quand l’équipe l’a remis à l’eau, le dauphin avait du mal à se tenir à l’horizontale. Cela nous a d’abord inquiétés, mais il a fini par gagner le large avec assurance alors que le soleil se couchait.

S’il est encore trop tôt pour se prononcer sur la réussite de cette opération, nous sommes confiants que l’animal se remettra de cet échouage et qu’il retrouvera un groupe. L’équipe continue de suivre ses déplacements, comme l’indique la carte ci-dessous. À l’heure actuelle, le dauphin se rapproche d’un groupe de dauphins à flancs blancs récemment aperçus dans cette zone.

Kristen Pachett

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Loïs Lelanchon, Chargé du programme Sauvetage des animaux
Chargé du programme Sauvetage des animaux
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie