Plus d’habitat humain dans un corridor d’éléphants en Inde

Un éléphant d'Asie en danger critique d'extinction dans le Parc national de Rajaji, dans l'état d'Uttarakhand, en Inde.Le Wildlife Trust of India, partenaire en Asie du sud du Fonds international pour la protection des animaux, est heureux d'annoncer qu'une mission débutée en 2005 s’est révélée être une étape importante pour la conservation, ce que nous nous devons de souligner.

Dans sa publication Right of Passage (Droit de passage), en anglais, publiée en 2005, IFAW-WTI, en partenariat avec les services forestiers d'Inde, avaient identifié 88 corridors d'éléphants. En raison des pressions croissantes de la population sur l'écosystème naturel et de ses besoins de développement, on en compte désormais 101.

Le WTI avait alors entamé un long processus de sécurisation des corridors d'éléphants prioritaires de quatre manières différentes :

1.     acheter des terres et les céder aux services forestiers,

2.     créer des réserves forestières villageoises,

3.     transférer des villages sur la base du volontariat, et,

4.     faire appel à l'aide du gouvernement pour créer des corridors.

Alors, quand le WTI a annoncé qu'il n'y avait plus d'habitat humain dans le corridor d'éléphants de Chilla-Motichur, lien d'habitat vital entre les chaînes de montagnes de Chilla et Motichur situées dans la Réserve de tigres de Rajaji, au nord de l'état d'Uttarakhand, ce n'était rien d'autre qu'un tournant majeur pour la conservation. Douze années de travail de terrain rigoureux, avec le soutien du gouvernement d'Uttarakhand, ont finalement permis de faire déménager les derniers propriétaires fonciers en dehors du corridor vers un endroit plus sûr et céder ainsi le droit de passage aux éléphants.

La sécurisation de ce corridor marque l'aboutissement d'un long processus pendant lequel les services forestiers et le gouvernement d'Uttarakhand ont travaillé avec le WTI pour aboutir à un consensus pour le déménagement volontaire des habitants de Khand Gaon III, un village situé à l'intérieur du corridor. Les villageois sont maintenant tous relogés dans de nouveaux foyers à Lalpani et à Rishikesh sur des terres mises à disposition par le gouvernement.

La sécurisation du corridor de Chilla-Motichur donnera un élan favorable à l’Asian Elephant Alliance, campagne à plus grande échelle issue du partenariat entre l'ONG Elephant Family, IFAW, IUCN Pays-Bas, Wildlife Trust of India et World Land Trust.

Les résultats sont lents à se manifester mais sont encourageants ; cinq corridors ont été sécurisés et d'autres sont en train de l'être.

Nous savons que de telles victoires ramènent sur le devant de la scène le sujet des corridors d'éléphants et de la conservation des paysages.

Rupa Gandhi Chaudhary 

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jimmiel Mandima d'IFAW
Vice-président adjoint à la conservation
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique