La plus grande plate-forme de vente en ligne du Japon interdit la vente d'ivoire sur son site

Le changement de politique, entré en vigueur en début de mois, a renforcé la position du site d'e-commerce en tant que leader mondial de la lutte contre le commerce illégal de produits issus de la faune sauvage. En effet, le site a, en plus, interdit la vente en ligne de parties de tortue de mer, de baleines et de dauphins. L’interdiction de vente d’ivoire n'arrive pas trop tôt : la généralisation du braconnage, qui n'est qu'un aspect de ce commerce, menace les éléphants d'une extinction régionale. Les trafiquants réussissent le double exploit de mettre en péril l'écosystème tout en affaiblissant la sécurité nationale.

Pendant des années, Internet a aidé les criminels et revendeurs peu scrupuleux à éviter la surveillance et à atteindre un public mondial pour la vente de marchandises de toutes sortes. C'est de plus en plus là que les produits issus de la faune sauvage sont vendus. Les rapports d'enquête d'IFAW (depuis la publication en 2011 de La mort à clavier portant jusqu'à Recherché, mort ou vif en 2014) ont révélé l'ampleur du problème et ont attiré l'attention des forces de l'ordre sur ce type d'industrie. Certains pays incluant la France, la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne, ont pris des mesures encourageantes pour sévir contre les trafiquants, mais en l'absence de coopération de la part des plate-formes de vente en ligne, les efforts pour stopper ces escrocs continueront à être des coups d'épée dans l'eau : fermer le compte individuel d'un vendeur n'empêche pas de le voir réapparaître ailleurs l'instant d'après.

Il faut interrompre la chaîne d'approvisionnement qui repose sur les rares endroits où il est possible de vendre des défenses et des sculptures en ivoire. Si le bénéfice est moindre, il y aura plus de chances de survie pour les éléphants sauvages. La nouvelle politique de Rakuten envoie un signal fort : les trafiquants ne seront plus tolérés. Nous sommes très reconnaissants envers cette entreprise qui a su prendre des mesures fermes.

Ce changement de politique fait écho à d'autres actions de géants du commerce en ligne comme eBay, qui a imposé dès 2009 une interdiction mondiale de vente d'ivoire sur son site. La même année, Alibaba a interdit sur son site de vente en ligne toutes les publications concernant l'ivoire d'éléphants, les cornes de rhinocéros, les ailerons de requins et d'autres éléments provenant de tortues de mer, de tigres, d'ours et d'autres plantes et animaux protégés. L’unique plate-forme de vente en ligne chinoise, Taobao, a également proscrit la vente des espèces listées dans la Loi chinoise sur les espèces protégées et menacées et dans les Annexes I, II et III de la CITES. En 2013, ce fut au tour d'Etsy d'interdire la vente d'ivoire et de produits issus de la faune sauvage, suivie par le lancement en 2015, par Tencent, la maison mère de WeChat et QQ, de l'initiative « Tencent pour la planète. Refusez le commerce illégal de produits issus de la faune sauvage ».

À l'occasion de la Journée mondiale des éléphants en 2016, sept entreprises, eBay, Etsy, Gumtree, Microsoft, Pinterest, Tencent et Yahoo!, ont adopté un cadre politique international standardisé portant sur la faune sauvage qui simplifie les recommandations d'achat pour les consommateurs, précise la liste des produits interdits et fait disparaître les failles qui permettaient aux criminels de s'adonner à ce trafic en ligne.

En France, leboncoin.fr, marche.fr et naturabuy.fr ont également adapté leur politique de vente en ligne.

En japonais, Rakuten signifie « Optimisme » et ce nom ne pouvait pas être plus approprié considérant cette évolution. Nous espérons avoir à l'avenir l'opportunité de travailler avec eux, afin de mobiliser de nouveaux soutiens et d'améliorer le futur des animaux du monde entier.

Tania MacCrea-Steele

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW