IFAW lance sa campagne pour les élections européennes

Les élections européennes 2019 représentent un tournant crucial à un moment où l'Europe et ses citoyens affrontent divers défis sans précédent, des changements climatiques à l'euroscepticisme en passant par la perte de biodiversité, la pollution plastique des océans et le Brexit.

Malheureusement, nous ne pouvons pas résoudre tous les problèmes d'un coup de baguette magique. Cependant, nous avons tous un rôle à jouer, et IFAW souhaite apporter sa contribution en préservant des espèces emblématiques sur terre et dans les mers, et en s'assurant que les menaces qui pèsent sur la faune sauvage et la protection marine sont prises en compte. Pour cela, nous publions notre manifeste pour ces élections, dans lequel nous présentons les différentes priorités sur lesquelles nous pensons que l'Union européenne et les députés européens devraient se concentrer dans les années à venir. Le manifeste d'IFAW liste six priorités : le trafic d'espèces sauvages, le commerce de l'ivoire, la cybercriminalité liée aux espèces sauvages, les saisies d'animaux, l'impact de la navigation et les prises accidentelles de mammifères marins dans les filets de pêche.

Nous avons également une page web spéciale, où les candidats peuvent s'engager et où les citoyens peuvent inviter leurs candidats à se déclarer en faveur de ces priorités.

Le Parlement européen a déjà été l'institution clé pour concrétiser les souhaits des citoyens européens en matière d'amélioration du bien-être des animaux, par exemple avec l'interdiction des produits dérivés de phoque dans l'UE, le soutien au Plan d'action de l'UE contre le trafic d'espèces sauvages, et l'adoption d'une législation marine visant à améliorer la qualité de nos mers et océans. Le fait est que la législation européenne peut avoir des conséquences à une vaste échelle, voire au niveau mondial.

Mais nous devons en faire plus.

Pourquoi ? Par exemple, parce que la criminalité contre les espèces sauvages est une menace pour la paix et se conjugue souvent avec d'autres crimes graves tels que le terrorisme, la corruption et la criminalité financière. C'est la quatrième activité commerciale illicite au monde après le trafic de drogue, la contrefaçon et la traite d'êtres humains. On estime qu'elle rapporte à ses auteurs, souvent des mafias organisées, de 8 à 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires chaque année.

L'UE est généralement considérée comme la troisième destination mondiale du commerce illicite d'espèces sauvages, mais c'est également une région de transit importante ainsi qu'une source de produits illicites dérivés d'espèces sauvages, y compris d'ivoire. Au moins 20 000 éléphants sont tués chaque année pour leur ivoire, et il est essentiel que l'UE adopte une position forte sur cette question si nous voulons donner des perspectives raisonnables de survie aux plus grands mammifères terrestres de notre planète. C'est dans ce but qu'IFAW milite pour que l'UE restreigne et régule ses marchés intérieurs de l'ivoire.

Dans les océans, les cétacés – baleines, dauphins et marsouins – affrontent des menaces plus diverses et complexes que jamais. Les collisions avec les navires et la pollution sonore sous-marine représentent des problèmes graves qui affectent la protection des espèces marines. Au niveau européen, le bruit sous-marin n'est pas encore suffisamment pris en compte, comme le souligne un récent rapport d'IFAW (en anglais), bien qu'il ait été reconnu comme une source de pollution marine et une menace par les Nations Unies.

Voulez-vous en savoir plus et soutenir IFAW ?

Lisez le manifeste d'IFAW pour en savoir plus et signez ou partagez l'engagement d'IFAW. Vous pouvez aussi nous faire part de votre soutien sur les réseaux sociaux.

Donnez une voix à ceux qui n'en ont pas : votez pour un avenir où les humains et les animaux coexistent en paix.

#Vote4Wildlife.

Eleonora Panella 

Post a comment