Une semaine pour en apprendre plus sur la pollution sonore sous-marine

À l’occasion de la Journée mondiale des baleines qui se déroulera le 19 février prochain, IFAW souhaite mettre en lumière une problématique émergente et méconnue qui affecte l’ensemble de la vie marine : la pollution sonore des océans.

Les baleines, les dauphins et de nombreuses autres espèces marines font essentiellement appel à leur ouïe pour survivre, notamment pour communiquer, se diriger, détecter les proies, éviter les prédateurs et trouver des partenaires.

Les activités humaines au-dessus et en-dessous de la surface de la mer, en expansion depuis une vingtaine d’années, créent une cacophonie douloureusement supportée par les espèces marines. Chaque jour, ces animaux endurent le vacarme causé par des milliers de navires parcourant les océans ainsi que des explosions liées à la prospection sismique pour la recherche de gaz et de pétrole ou à la construction offshore, et ils sont dans l’incapacité d’en baisser le volume.

Cette semaine, nous vous proposons d’en apprendre plus sur cette menace insidieuse et préoccupante qu’est la pollution sonore sous-marine avec plusieurs vidéos qui seront publiées chaque jour sur nos pages Instagram, Facebook et Twitter, en collaboration avec French Adventurer :

  • Aujourd’hui, découvrez une présentation succincte de la problématique et les actions d’IFAW pour aider à y remédier avec Céline Sissler-Bienvenu, directrice IFAW France et Afrique Francophone.
  • Le vendredi 15 février, découvrez les impacts de la pollution sonore sur les animaux marins avec Thomas Folegot, bio acousticien et président-directeur général du bureau d’étude Quiet-Oceans.

  • Le lundi 18 février, découvrez l’implication du secteur maritime pour résoudre le problème avec Nelly Grassin, Responsable Environnement chez Armateurs de France.

  • Le mardi 19 février, pour la Journée Mondiale des baleines et mammifères marins, découvrez des exemples de solutions concrètes et de technologies existantes pour réduire la pollution sonore sous-marine avec Laura Recuero, Responsable Recherche pour l’Ocean University Initiative mise en œuvre par l’Université de Bretagne Occidental et chercheuse associé au Centre de Recherche en Gestion (i3-CRG) à l'Ecole Polytechnique, et Thomas Folegot, fondateur et directeur du bureau d’études Quiet-Oceans.
     

Nous serons ravis de répondre à vos questions, que vous pouvez nous poser sur les réseaux sociaux avec le #AskCéline, ou à l’adresse amorin@ifaw.org.

La santé de l’océan conditionne la santé de l’humanité et il n’a jamais été aussi urgent de sauver nos océans et leurs habitants. Mais contrairement à d’autres formes de pollution marine, lorsque le bruit cesse, la pollution cesse, alors mettons cette menace en sourdine.

Aurore MORIN

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jimmiel Mandima d'IFAW
Vice-président adjoint à la conservation
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique