Au Royaume-Uni, les citoyens se mobilisent pour rendre leur ivoire et protéger les éléphants

  Au Royaume-Uni, les citoyens se mobilisent pour rendre leur ivoire et protéger
Vendredi, 2 Février, 2018
Londres

Au Royaume-Uni, une action de restitution d’objets en ivoire pour protéger les éléphants contre le braconnage et le trafic d’ivoire a connu un immense succès. Près de 500 objets ont été rendus en seulement quelques mois, pour un total d’environ 150 kg.

Au titre d’une campagne visant à fermer le marché de l’ivoire du Royaume-Uni et à sauver cette espèce emblématique de l’extinction, IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) a invité le public à restituer ses objets en ivoire afin de les détruire.

IFAW a mené plusieurs actions publiques de restitution d’ivoire au Royaume-Uni en 2004, en 2011 et en 2014, mais a récupéré bien plus d’objets au cours de cette dernière campagne qui s’est déroulée entre la mi-juillet et la mi-janvier. Parmi les objets restitués, il y avait des défenses brutes et gravées, des statues, des sculptures et des bijoux.

Un sondage à l’initiative d’IFAW révèle que la grande majorité des citoyens britanniques se déclarent en faveur d’une interdiction du commerce de l’ivoire au Royaume-Uni pour protéger les éléphants et refusent eux-mêmes d’acheter de l’ivoire. En effet, 95 % des sondés interrogés par YouGov ont affirmé qu’ils n’étaient pas intéressés par l’achat d’antiquités en ivoire*, et une étude que YouGov a menée auprès des députés a montré que 97 % d’entre eux se prononçaient pour une interdiction totale ou partielle du commerce de l’ivoire.**

Le gouvernement a par ailleurs récemment annoncé qu’il avait reçu plus de 70 000 réponses à sa consultation sur l’interdiction de l’ivoire, soit l’une des seules consultations du Defra à avoir reçu autant de réponses à ce jour, dont la majorité ont été jugées en faveur d’une interdiction.

Philip Mansbridge, directeur d’IFAW au Royaume-Uni, a tenu à s’exprimer à l’occasion : « Il est clair que les Britanniques sont largement favorables à une interdiction du commerce de l’ivoire. Alors que les populations d’éléphants sont au plus bas et que l’espèce perd chaque année 20 000 individus, victimes d’une crise de braconnage qui menace de les décimer, il est formidable de voir autant de gens se mobiliser pour restituer leurs objets en ivoire. Nous remercions ces personnes pour leur geste et sommes heureux de participer à cette initiative qui contribuera à faire tomber ces objets dans l’oubli.

« Pour les éléphants, les jours sont comptés. Si nous n’agissons pas dès maintenant, il sera trop tard. Dans l’histoire, posséder de l’ivoire était vu comme un symbole de richesse, mais ce symbole cache une réalité bien sordide, car tout objet en ivoire équivaut à un éléphant mort, qui a cruellement été empoisonné ou abattu pour ses défenses. Nombreux sont ceux au Royaume-Uni qui ont acheté de l’ivoire ou hérité de défenses, de sculptures ou de colifichets dont ils voudraient aujourd’hui se débarrasser, trop conscients de la tragédie qui se joue derrière. Chez IFAW, nous ne comptons plus les fois où nous avons été contactés par des citoyens sensibles à notre cause et qui, comme nous, pensent que l’ivoire n’a de valeur que sur les éléphants sauvages vivants. »

Le commerce légal de l’ivoire sert souvent d’écran de fumée au massacre illégal d’éléphants. En restituant l’ivoire dont ils ne voulaient pas, les citoyens ont fait un geste qui, aux yeux d’IFAW, contribue à la protection des éléphants. Une petite quantité d’objets en ivoire sera conservée pour les besoins des campagnes de sensibilisation et le reste sera détruit par les autorités compétentes.

Philip Mansbridge a tenu à ajouter : « IFAW est heureux que le gouvernement se soit engagé à prendre des mesures sévères pour protéger les éléphants, mais il est absolument indispensable qu’un processus rapide d’interdiction du commerce de l’ivoire soit entamé au Royaume-Uni. Seule la fermeture des marchés pourra mettre un terme à ce trafic cruel. En octobre, le Royaume-Uni accueillera l’une des plus importantes conférences internationales sur le trafic d’espèces sauvages. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que le gouvernement interdise le commerce de l’ivoire avant cette date. »

Très prochainement, IFAW France devrait relancer son opération #JeDonneMonIvoire et appeler les citoyens français à participer à la protection des derniers éléphants de la planète en remettant leur ivoire.

En parallèle, IFAW a lancé une pétition en ligne pour appeler l’Union européenne à interdire l’ivoire dans tous les États membres. Elle a recueilli à ce jour plus de 180 000 signatures.

 

Précisions

* Sauf mention contraire, tous les résultats proviennent de YouGov Plc. L’échantillon de sondage était de 2 201 adultes. Le sondage a été réalisé sur Internet, entre le 12 et le 13 avril 2017. Les résultats ont été pondérés et sont représentatifs de l’ensemble de la population adulte (+ de 18 ans) du Royaume-Uni.

** Les exceptions concernent les articles exposés dans les musées, les miniatures anciennes, les instruments de musique et les objets historiques. Sauf mention contraire, tous les résultats proviennent de YouGov Plc. L’échantillon de sondage était de 97 députés. Le sondage a été réalisé sur Internet entre le 20 juin et le 07 juillet 2017. Les résultats ont été pondérés et sont représentatifs de la Chambre des communes du Royaume-Uni.

L’intégralité des résultats de l’enquête sont disponibles sur demande.

 

Post a comment

Contact presse

Romina Sanfourche, Chargée de communication
Contact portable :
06 12 36 40 07
Contact email:
Anne Perthuis, Service de presse IFAW France
Contact portable :
01 53 53 36 87
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie