La demande d’ivoire pour la fabrication d’objets de décoration, de bijoux et de bibelots est en train de pousser les éléphants au bord de l’extinction.

D’après notre récent rapport intitulé La Nature du Crime, le braconnage et le trafic d’animaux sauvages, en plein essor en raison de la demande croissante, sont aussi dangereux que les trafics d’armes, d’êtres humains et de drogues à l’échelle mondiale.

En plus de contribuer à lutter contre le braconnage, IFAW s’attaque à tous les maillons de la chaîne du trafic d’ivoire, des pays d’origine aux pays de consommation en passant par les pays de transit.

Destruction des stocks d’ivoire

Depuis 1989, date de l’entrée en vigueur de l’interdiction du commerce international d’ivoire, tous les pays du monde ont saisi des tonnes d’ivoire issues du commerce illicite.

Un nombre croissant de pays répartis tout au long de la chaîne commerciale, des pays de l’aire de répartition des éléphants aux pays destinataires, ont brûlé ou broyé publiquement les stocks d’ivoire qu’ils avaient jusqu’alors confisqués.

IFAW a participé à des opérations de destruction de stocks d’ivoire aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Belgique, en Chine et à Hong Kong.

La destruction des défenses en ivoire et des bibelots confisqués a une forte portée symbolique : elle permet de mettre sous le feu des projecteurs le massacre annuel de dizaines de milliers d’éléphants dans le seul but de s’emparer de leur ivoire.

IFAW pense également que les ventes légales d’ivoire issu des stocks existants faciliteraient l’entrée de l’ivoire illégal sur le marché et s’oppose donc à ces ventes.

Sensibiliser et faire évoluer les comportements

IFAW mène des campagnes de communication pour faire évoluer les comportements dans les principaux pays de consommation. Lors de ces campagnes, IFAW met l’accent sur la cruauté, l’impact écologique et l’illégalité du commerce de faune sauvage.

Une étude indépendante sur les campagnes d’IFAW visant à réduire la demande d’ivoire en Chine a démontré que notre approche personnalisée et pluridimensionnelle s’est révélée efficace dans la réduction du nombre d’achats de produits en ivoire.

De nombreux acheteurs d’ivoire ne sont pas au courant de la cruauté du braconnage et de son impact sur la survie des éléphants. Par le biais de partenariats avec des médias chinois, allemands, français, britanniques, sud-africains, hollandais et américains, IFAW a diffusé son message pour la défense des animaux auprès de millions de voyageurs et consommateurs d’ivoire potentiels.

Faire un don

Notre travail dépend de votre générosité. Donnez ce que vous pouvez pour aider les animaux.

D'autres moyens de faire un don