Pose de colliers sur des éléphants de Tsavo pour réduire les conflits avec l’homme et sécuriser les couloirs de migration

Mercredi, Mars 16, 2011
Au cours d’un ambitieux exercice qui a commencé hier, huit éléphants du Parc national de Tsavo Est vont être équipés de colliers à balise GPS. Les éléphants équipés, mâle et femelle, contribueront à la cartographie des routes et des corridors de migration dans le Parc et ses zones tampons au cœur de l’écosystème global. Cela permettra au Kenya Wildlife Service (KWS) d’envisager des mesures efficaces pour des opérations de sécurisation et de diminution des conflits hommes - éléphant

Les colliers vont être posés par des chercheurs du KWS et d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org). IFAW a fourni les colliers, le carburant pour les aéronefs et l’équipe technique sur le terrain.

Localisés dans différentes parties du parc d’une superficie de plus de 13 747 km², les mouvements des éléphants équipés de colliers seront étroitement surveillés grâce à la technologie GPS pendant près de 20 mois, la durée de port des colliers. La dernière pose de colliers à Tsavo Est remonte à 1972 et s’appuyait sur des technologies conventionnelles qui requéraient un suivi manuel avec des émetteurs radios.

S’exprimant sur l’exercice, le PDG d’IFAW, Fred O’Regan, a réitéré l’importance de la conservation et de la gestion des éléphants. « Le coût de la perte des éléphants, d’autres espèces sauvages et de leur habitat est bien plus cher encore que celui de leur protection ».
“IFAW reconnaît que Tsavo est un élément majeur de la survie des éléphants et du Kenya lui-même. Pour cette raison il est vital pour le KWS et nous-mêmes de savoir quelles zones de migration sont les plus cruciales pour la survie des éléphants afin de pouvoir sécuriser ces zones, et ainsi réduire les conflits entre les éléphants et les hommes,” a-t-il ajouté.

L’écosystème de Tsavo est crucial pour la conservation des éléphants puisqu’il abrite la plus nombreuse population d’éléphants et couvre presque 4% du territoire Kenyan. Un récent recensement aérien conduit le mois dernier  a établi la population d’éléphants à 12 572, soit en augmentation depuis 2008 où la population avait été estimée à 11 696.

La fluctuation de la population d’éléphants de Tsavo Est ces dernières décennies a eu un impact significatif sur l’écologie de l’écosystème. En 1967, l’écosystème comptait quelques 35 000 éléphants alors qu’environ  5 400 individus restaient en 1988. Un braconnage lourdement armé et des sécheresses sévères sont responsables de ce rapide déclin. Néanmoins depuis les années 1990, les efforts concertés du KWS et d’autres partenaires de la conservation ont permis l’augmentation de la population d’éléphants jusqu’au niveau actuel.

La gestion du parc de Tsavo est confrontée au braconnage pour l’ivoire, à l’envahissement par l’homme et à la destruction de l’habitat, aux conflits entre hommes et éléphants, à l’incursion du bétail, et à l’effet émergent et destructeur du changement climatique ayant pour impact de sévères sécheresses.  

Depuis 2005, IFAW est partenaire du KWS à Tsavo pour engager des opérations de lutte anti-braconnage et des efforts de mise en application des lois, de réduction et résolution des conflits entre l’homme et la faune sauvage, de recherche, de soutien aux infrastructures du parc, d’initiatives de conservation et d’éducation des communautés.

Post a comment