VIDÉO : un rhinocéros femelle retrouve la trace de son petit en Inde

Les images ci-dessus montrent les retrouvailles d’une mère rhinocéros et de son petit après une courte séparation. L’auteur de l’article a imité le bruit du petit pour permettre à sa mère de le retrouver.

Cet article sur la récente naissance d’un rhinocéros femelle a été envoyé par Sheren Shrestha, membre de l’équipe d’IFAW-WTI en Inde. - IR

Une journée riche en émotions s’achève après la naissance d’un rhinocéros à Assam, en Inde.

Pour la première fois en Inde, un rhinocéros femelle recueilli, réhabilité et remis en liberté dans le parc national de Manas par l’équipe IFAW-WTI (Fonds international pour la protection des animaux et Wildlife Trust of India), a donné naissance à une petite femelle !

La jeune mère, baptisée Ganga par ses soigneurs, a été secourue par le Département des forêts de l’Assam à l'âge de trois mois, lors des inondations saisonnières dans le parc national de Kaziranga, en juin 2004.

Elle a été recueillie par le Centre pour la réhabilitation et la conservation des espèces sauvages (CWRC) d’IFAW-WTI, près de Kaziranga, où elle a été élevée par l’homme et réhabilitée. En 2007, accompagnée d’une autre jeune femelle, elle a été rendue à la vie sauvage dans le parc national de Manas.

 « Lorsque l’équipe établie dans le camp de Baghmara l’a aperçue, elle était en train de se faire emporter par le courant des inondations » raconte profondément ému NK Vasu, conservateur en chef des forêts et directeur de terrain à Kaziranga, présent au moment du sauvetage.

 « Plusieurs membres ont alors embarqué sur un bateau et lui ont porté secours. Après avoir cherché sa mère, en vain, nous avons décidé de l’amener au CWRC. Elle se trouvait alors dans un état préoccupant, mais tous les efforts déployés jusqu’à aujourd’hui pour la soigner sont finalement récompensés ».

Le Département des forêts de l’Assam et IFAW-WTI ont entrepris une initiative unique, visant à sauver et à réhabiliter des rhinocéros orphelins ou isolés, puis à les relâcher dans le parc national de Manas. En 2006, le Département des forêts, le Conseil territorial du Bodoland et IFAW-WTI ont ainsi réintroduit dans le parc national de Manas cinq rhinocéros élevés par l’homme, trois femelles et deux mâles.

Durant la guerre civile qui a ravagé le pays dans les années 1980 et 1990, des populations entières d’animaux ont été décimées et les rhinocéros ont complètement disparu du parc, ce qui a valu à Manas d’être déclaré site en péril du Patrimoine mondial par l’UNESCO.

Depuis le retour à la paix au début des années 2000, un certain nombre d’initiatives pour repeupler le parc ont été mises en œuvre, telles que la réintroduction de rhinocéros.

Le projet a rencontré un tel succès qu’en 2011 l’UNESCO a supprimé la mention « en péril ».

Ganga a été l’un des premiers rhinocéros à être réintroduits à Manas dans le cadre de ce projet. La naissance de son petit marque donc une nouvelle étape symbolique dans les efforts conjoints d’IFAW et du WTI pour redonner son lustre d’antan au parc de Manas.

Si une telle histoire est inédite en Inde, ce n’est pas la première fois qu’IFAW participe au sauvetage, à la réhabilitation et à la remise en liberté de rhinocéros ayant mis bas à l’état sauvage.

Avec l’appui d’IFAW, le Centre africain de soin pour la faune sauvage, situé en Afrique du Sud, a réhabilité et réintroduit deux rhinocéros dans la nature : Thandi, un rhinocéros noir recueilli en Namibie et qui vit désormais dans une réserve en Afrique du Sud, et Mbali, un rhinocéros blanc qui se trouve aujourd’hui au Swaziland.

En voulant m’assurer que Ganga et son petit se portaient bien, j’ai été témoin d’un léger incident.

Ganga avait laissé son bébé endormi dans un fourré alors qu’elle broutait à quelques pas de là, avant de perdre complètement sa trace.

Par chance, j’ai aperçu son petit dans les fourrés.

J’ai alors grimpé à un arbre et j’ai imité son cri afin que Ganga la retrouve.

Les trois premières tentatives n’ont pas eu l’effet escompté, mais Ganga a finalement retrouvé sa trace à la quatrième.

Regardez ces images pleines de tendresse, qui montrent les retrouvailles de la mère et de son petit, et, une fois encore, merci de votre soutien.

--SS

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW