VIDÉO : Les derniers gorilles de République démocratique du Congo encore en danger

Kabirizi, un gorille des montagnes à dos argenté au Parc national des Virunga en RDC.Ça y est, ça recommence.

Il y a quelques semaines, de nouveaux accrochages ont eu lieu entre l’armée congolaise et les milices rebelles établies à proximité et à l’intérieur du Parc national des Virunga, brisant ainsi la paix fragile qui régnait dans l’est de la République Démocratique du Congo.

Fondé en 1925, ce parc est le plus ancien d’Afrique et constitue un refuge pour les gorilles des montagnes, une espèce menacée. C’est ici que certains grands défenseurs de la nature, parmi lesquels George Schaller et Dian Fossey, ont mené les premières études de terrain sur les Gorilla beringei beringei.

Sur les 790 gorilles des montagnes encore présents dans le monde, environ 200 vivent au sein du parc. En dépit d’une guerre civile de 12 ans dans la région et de manière remarquable, la population de gorilles du parc est parvenue à s’accroître, mais ce miracle pourrait bien ne plus durer très longtemps.

En 1967, Dian Fossey avait dû fuir le Congo et abandonner les gorilles qu’elle y éttudiait en raison des révoltes populaires dans le pays. Quarante-cinq années plus tard, des milliers de réfugiés congolais font de même dans un climat de fortes violences.

Au Rwanda et en Ouganda, les camps de réfugiés tentent tant bien que mal de gérer l’afflux de personnes, et la situation à Virunga est en train de dégénérer rapidement. L’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) a déjà commencé à évacuer ses rangers de la zone de combat.

C’est évidemment une bien mauvaise nouvelle pour les gorilles et les autres animaux sous la protection de l’ICCN.

En juillet de l’année dernière, ma collègue Céline Sissler-Bienvenu du Fonds international pour la protection des animaux et moi-même avons rejoint l’Afrique : en effet nous nous sommes associés au Dian Fossey Gorilla Fund International pour transférer 6 gorilles des plaines orientales orphelins depuis le Rwanda vers un centre de réhabilitation en RDC.

Après avoir mené à bien cette opération, nous avons rejoint des rangers de l’ICCN et avons filmé des gorilles des montagnes dans le parc. Prenez quelques minutes pour découvrir en images les trésors des Virunga :

Grimper les pentes du volcan pour observer une heure durant ces gorilles des montagnes est un moment que je n’oublierai pas de sitôt. Je pense à Kabirizi, le mâle dos argenté dominant, et à toute sa famille en ces temps d’instabilité et j’espère qu’il ne leur arrivera rien.

Perdre ne serait-ce qu’une seule famille aurait des conséquences désastreuses pour la conservation des gorilles des montagnes.

--MB

Découvrez les actions d’IFAW pour sauver les primates.

Si vous êtes aussi préoccupé que je le suis, vous pouvez consulter le site du Fossey Fund pour consulter les derniers rapports de sécurité et contribuer à protéger les animaux qui en ont besoin.

 

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages
Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Tania McCrea-Steele, Responsable des campagnes et du respect de l'application de
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW