Polémique en Islande et dans le monde : après trois années d'interruption de la chasse, le premier rorqual commun a été harponné en Islande

First fin whale harpooned in Iceland for three years is brought ashore to protes
Mercredi, Juin 19, 2013
Reykjavik

Après trois années d'interruption, une compagnie baleinière renoue avec la pratique de la chasse au rorqual commun, espèce pourtant menacée, dans les eaux islandaises.

Dimanche soir, l'un des baleiniers de Kristjan Loftsson a ainsi quitté le port de Reykjavik. Le premier rorqual commun harponné de la saison attaché à son flanc, le navire a rejoint la station baleinière de Hvalfjordur où l'attendait un comité d'accueil composé de nombreux Islandais, venu protester contre cette pratique cruelle.

Une récente pétition en ligne contre le commerce de viande de rorqual commun d'Islande a recueilli plus d'un million de signatures du monde entier. Elle fait notamment suite à la découverte de viande de rorqual dans la composition d'aliments pour chiens au Japon.

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a expressément condamné la reprise de cette chasse aussi cruelle qu'inutile.

Robbie Marsland, Directeur Royaume-Uni d'IFAW, a assisté au débarquement de la dépouille de l'animal et témoigne : « Le spectacle qui nous est offert aujourd'hui est d'une tristesse indicible, surtout lorsque l'on sait que cet animal en voie de disparition a connu une mort cruelle au nom d'un commerce de viande qui n'a plus lieu d'être».

« Il est temps de mettre un terme à cette industrie moribonde. Nous exhortons le gouvernement islandais à écouter les opérateurs du secteur de l'observation des baleines et du tourisme et l'opinion publique, aussi bien en Islande qu'ailleurs dans le monde, et à reconnaître que le massacre des baleines est une activité peu rentable et inhumaine. Les communautés côtières tireront davantage de bénéfices de l'observation des baleines que de cette chasse funeste. »

M. Loftsson, dont l'entreprise est responsable à elle seule du massacre de 280* rorquals communs dans les eaux islandaises ces dernières années, avait interrompu la chasse en 2011 et 2012. Il avait procédé à des licenciements et justifiait alors sa décision par les conséquences commerciales du terrible tsunami ayant frappé le Japon en 2011.

M. Loftsson exporte régulièrement de petites quantités de viande de rorqual commun vers sa société au Japon, malgré la demande marginale du marché nippon.

En Islande, la chasse à la baleine de Minke est elle aussi sur le déclin, compte tenu de la faible consommation des insulaires et des touristes. L'année dernière, 52 baleines de Minke ont été tuées malgré un quota de 216 prises autorisées. La saison annuelle de chasse à la baleine de Minke s'est ouverte le mois dernier.

IFAW poursuit sa campagne « Meet Us Don't Eat Us » (Venez à notre rencontre, ne nous mangez pas) en Islande, qui encourage les touristes visitant le pays à soutenir une observation responsable des baleines et à boycotter la consommation de leur viande.

Figurant parmi les destinations phare pour l'observation des baleines en Europe, l'Islande a accueilli l'année dernière 175 000 personnes venues admirer les cétacés.

 

Notes aux rédacteurs- 

* 7 rorquals communs ont été tués dans les eaux islandaises en 2006, 125 en 2009 et 148 en 2010.

Un quota de chasse aux rorquals communs a été fixé pour la période 2009-2013. Il a néanmoins été concédé que tout quota non utilisé pourrait être reporté sur 2014.

La chasse commerciale à la baleine expose l'Islande à des représailles diplomatiques de la part des États-Unis.

À propos d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d'informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Post a comment

Contact presse

Amanda Gent (IFAW UK)
Contact phone:
020 7587 6725
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines