Le Congo inaugure une nouvelle initiative de lutte contre le trafic d'ivoire

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), en collaboration avec le Ministère du Développement Durable, de l’Économie Forestière et de l'Environnement (MDDEFE), a inauguré un atelier national de trois jours à Brazzaville, Congo (Brazzaville). Ouvert aux agences d’application de la loi, cet atelier porte sur la prévention du trafic de l'ivoire d'éléphants. Cet atelier marque le début d'un projet de trois ans mené par IFAW et le MDDEFE dont le but est de démanteler les marchés de l'ivoire illégal au Congo. Cette atelier, qui a débuté à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, vise à sensibiliser les agences d’application de la loi et à renforcer les capacités des agences de protection de l'environnement tout en promouvant la coopération et le partage d'informations.

Il est aujourd'hui prouvé que les populations d'éléphants en Afrique centrale sont victimes des vastes marchés d'ivoire non réglementés de la région. Les études du Système d'information sur le commerce des éléphants (ETIS) montrent en effet que d'énormes volumes d'ivoire illégal proviennent d'Afrique centrale. Le Congo a été par ailleurs été identifiée comme l'un des pays les plus impliqués dans le trafic d'ivoire, et de récentes enquêtes ont permis de révéler plus en détail les dynamiques qui structurent ce secteur, notamment la présence et la localisation des marchés illégaux d'ivoire, l'identité des personnes impliquées dans le trafic et les modes de transport privilégiés pour faire transiter les défenses d'ivoire entre des zones clés.

Si ces dynamiques sont différentes d'un pays à l'autre, le manque de coordination et de partage d'informations entre les agences d’application des lois environnementales compliquent encore la donne. Rares sont les saisies d'ivoire à déboucher sur des enquêtes, des arrestations, des emprisonnements et des jugements, pourtant nécessaires pour dissuader les braconniers. Lutter contre le braconnage et le commerce illégal revient à lutter contre la corruption et le crime organisé : iI est donc indispensable que les différentes autorités concernées à l’échelle nationale unissent leurs efforts.

La formation, dont l'objectif est d'endiguer le commerce illégale de l'ivoire d'éléphants, a été déclarée officiellement ouverte le 5 juin par Mme Antoinette Nkabi, Conseillère à la faune et aux aires protégées du MDDEFE, M. T. Chris Zekakany, Procureur adjoint de Brazzaville et Mme Céline Sissler-Bienvenu, Directrice d’IFAW France et Afrique francophone.

Mme Céline Sissler-Bienvenu a souligné que le Congo est à la fois un point de départ et un point de transit pour le commerce illégale de l’ivoire à l'échelle internationale. « Ces marchés doivent donc être éliminés si l'on veut garantir la survie des éléphants du Congo à long terme. » Mme Nkabi a affirmé que le pays redoublerait d'efforts pour protéger et conserver ces animaux et leur habitat, et a nourri l'espoir que cet atelier renforce les capacités des agences à mener à bien leur mandat. M. T. J. Zekakany a quant à lui insisté sur la nécessité d'entamer une guerre juridique contre les braconniers et de mettre en place un réseau national pour les procureurs afin de lutter contre les massacres d'éléphants et le trafic d'ivoire.

INTERPOL et le LAFT ont tous deux souligné l'importance d'une collaboration entre les agences gouvernementales impliquées dans la lutte contre le trafic d'espèces sauvages.

La formation rassemble 36 responsables issus de différentes agences gouvernementales et intergouvernementales, notamment INTERPOL, l'Équipe spéciale de l'Accord de Lusaka (LAFT), les douanes, la Justice, les forces de police et de gendarmerie, ainsi que le Dr. Paul Telfer de la Wildlife Conservation Society (WCS) au Congo et Naftali Honig du PALF.

--KA

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Directrice des opérations
Directrice des opérations, Fonds international pour la protection des animaux
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international Criminalité en ligne liée à la faune sauvage, IFAW Royaume-Uni
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW