Cuisine exotique : les plats à éviter

Quand on visite un pays étranger, on fait des découvertes emballantes et on veut faire des nouvelles expériences, notamment en ce qui concerne l’alimentation. Mais attention : la cuisine locale pourrait vous laisser un goût amer si vous découvrez que des animaux ont énormément souffert avant de se retrouver dans votre assiette, ou si vous mangez un animal d’une espèce menacée de disparition.

Voici quelques exemples de plats et de produits à éviter :

  • Potage aux ailerons de requin. Il faut savoir que ce plat, populaire dans plusieurs pays asiatiques, entraîne une mort extrêmement cruelle pour les requins. Les pêcheurs montent les requins à bord des bateaux, ils coupent leurs ailerons (dont la valeur commerciale est élevée), et ils rejettent les animaux à l’eau, vivants. Les requins meurent lentement, après de terribles souffrances. On pêche environ 100 millions de requins chaque année dans le monde – dont un bon nombre uniquement pour faire ce potage. 
  • Potage aux nids d’hirondelle. Chaque année, près de 20 millions d’oiseaux sont vendus pour faire ce potage, notamment en Inde et aux Philippines. Mais comme on les prélève avant même que les oiseaux n’aient commencé à respirer, on assiste à un déclin rapide des populations.
  • Oeufs de tortue. Ils sont servis comme collation dans les bars dans certaines régions de l’Asie et des Caraïbes. Comme la plupart des espèces de tortue se reproduisent lentement, le fait de prélever des oeufs met leur survie en péril.
  • Viande de baleine. On peut trouver des plats à base de viande de baleine dans certains restaurants en Islande, au Japon et en Corée. En mangeant ces plats, on menace la survie des baleines. De plus, la viande – et surtout la graisse – des baleines contiennent souvent des substances toxiques en concentrations élevées, notamment du mercure et des polychlorobiphényle (PCB).
  • Viande de reptiles. On la trouve dans plusieurs pays. En Amérique centrale, par exemple, on vend des iguanes le long de la route et dans les marchés. Souvent, pour empêcher les iguanes capturés de s’échapper, on leur coupe les tendons des pattes avant et on s’en sert pour leur attacher les pattes derrière le dos.
  • Viande de brousse. C’est le nom qu’on donne à la viande tirée des animaux sauvages que l’on chasse dans différentes régions d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Ça peut sembler exotique d’essayer de la viande de singe, de fourmilier ou de trompe d’éléphant, mais la chasse aux animaux sauvages est devenue une activité commerciale très importante depuis quelques années, à tel point qu’elle constitue désormais le plus grand danger immédiat pour les grands singes en Afrique.