Partout sur la Terre, de plus en plus de gens découvrent avec émotion les joies de l’observation des baleines, des dauphins et des marsouins dans leur environnement naturel.

En plus d’encourager les gens à protéger les baleines et leurs habitats, l’observation crée des revenus dans les pays en développement et elle stimule les économies locales.

Une croissance rapide

Des eaux glaciales de l’Islande aux îles tropicales du Pacifique Sud, l’observation des baleines a le vent dans les voiles. De 1991 à 2008, le nombre de personnes qui ont participé à des observations est passé de 4 à 13 millions. C’est l’une des branches de l’industrie touristique qui connaît la plus forte croissance (en anglais).

Il est aussi intéressant de constater que c’est souvent dans les régions où la conservation des baleines est un enjeu particulièrement important que l’on observe les plus fortes croissances de l’industrie de l’observation. C’est notamment le cas en Asie et en Océanie, des régions directement touchées par le débat sur la chasse « scientifique » pratiquée par le Japon. Plus les pays voisins du Japon verront les retombées économiques positives qui découlent de l’observation des baleines, plus ils s’opposeront activement à la chasse.

Des effets positifs à l’échelle locale

L’observation des baleines est une activité touristique mondiale, mais ses répercussions positives sont particulièrement intéressantes à l’échelle locale.

En plus de contribuer à l’essor des entreprises locales, cette industrie renforce le sentiment d’appartenance et la fierté culturelle, et elle engendre une meilleure appréciation des environnements marins dans leur ensemble.

Promouvoir une industrie responsable

Si elles sont gérées de façon responsable, les activités d’observation des baleines sont positives à la fois pour l’essor des économies locales et pour la conservation des cétacés.

Pour contribuer à faire en sorte que l’observation des baleines soit une industrie qui s’épanouisse dans le respect des principes du développement durable, l’IFAW a mis sur pied différents projets qui font la promotion de l’observation et d’une approche responsable. Par exemple :

  • Évaluation du potentiel pour les activités d’observation dans différents secteurs marins grâce à des études sur la répartition des populations, réalisées à partir du navire de l’IFAW, le Song of the Whale.
  • Collaboration avec les gouvernements et des représentants de l’industrie touristique pour évaluer les possibilités d’implantation à l’échelle régionale, et pour s’assurer que les activités d’observation font l’objet d’une réglementation adéquate.
  • Production et distribution de matériel éducatif sur les baleines et coordination de protocoles et de projets de recherche reliés à l’observation des baleines.
  • Organisation de colloques, d’ateliers de formation des guides et de rencontres informatives sur la promotion de l’industrie et sur les consignes à respecter éviter de déranger les baleines. 

En partie grâce à notre travail, l’observation récréative et commerciale des baleines est désormais reconnue par l’International Whaling Commission (Commission baleinière internationale) et par d’autres organismes internationaux en tant qu’activité présentant un potentiel « d’exploitation durable » des baleines et autres cétacés.

Faire un don

Notre travail dépend de votre générosité. Svp, aidez-nous à protéger les animaux.