FAQ sur les dauphins, les marsouins et les baleines

Pourquoi ne peut-on pas tout simplement repousser à l’eau les animaux échoués?

Tenter de repousser à l’eau des dauphins, des baleines ou des marsouins échoués pourrait s’avérer très dangereux – pour l’animal et pour les personnes impliquées. Avec leur queue extrêmement puissante, baleines et dauphins peuvent blesser sérieusement – et même tuer – des humains bien intentionnés. De plus, si on repousse à l’eau un dauphin, une baleine ou un marsouin, on risque de lui infliger des blessures permanentes qui mettraient en péril sa capacité de survie. Pour obtenir les meilleurs résultats possible, on doit faire examiner les animaux par des vétérinaires et des biologistes spécialisés en mammifères marins. Pour les déplacer, il faut faire appel à des professionnels bien préparés et utiliser un équipement spécialisé. Grâce à nos années d’expérience, nous avons aussi appris que, même si on les remet aussitôt à l’eau, les baleines et les dauphins échoués dans la baie de Cape Cod, vont immanquablement s’échouer à nouveau ailleurs. Et lors de ce deuxième échouage, ils seront habituellement trop malades ou trop stressés pour être déplacés et remis en liberté ailleurs.

Au cours des dernières années, l’IFAW a eu énormément de succès avec ses opérations de relocalisation de dauphins victimes d’échouages collectifs. Nous chargeons les dauphins dans nos camions et remorques puis nous les transportons aussi rapidement que possible vers une nouvelle côte, à partir de laquelle ils auront facilement accès à des eaux profondes. Dans le cadre de l’un de nos programmes, de même qu’en collaboration avec l’Aquarium de Nouvelle-Angleterre, nous avons posé des émetteurs radio satellite sur certains des dauphins que nous avons sauvés. Grâce aux données recueillies en suivant leurs déplacements, nous savons que ces dauphins se débrouillent très bien et qu’ils se comportent normalement depuis leur relocalisation.

Est-ce qu’il y a des hôpitaux pour les dauphins et les baleines malades?

Non. Il n’y a pas de centres de réhabilitation pour les baleines et les dauphins. Les marsouins communs – plus petits – sont les seuls cétacés pour lesquels des espaces de réhabilitation peuvent être disponibles à l’heure actuelle. Ces centres coûtent cher et ils sont malheureusement très peu nombreux.

Peut-on empêcher les échouages collectifs de survenir?

L’IFAW a mis au point un programme de prévention des échouages collectifs. À l’échelle mondiale, il est le seul programme qui s’est avéré efficace pour empêcher les dauphins et les baleines d’atteindre le rivage avant qu’il ne soit trop tard. Dès qu’on nous avise que des baleines ou des dauphins s’approchent des côtes dans un secteur à risque, nous réagissons aussi rapidement que possible. Nos spécialistes prennent la mer dans de petites embarcations munies d’appareils sonores – des « pingueurs » – qui produisent des sons à haute fréquence irritants pour les baleines et dauphins. Ils adoptent une formation en demi-lune, derrière les animaux, et ils repoussent graduellement vers la haute mer, à l’écart des côtes dangereuses. Nos intervenants ont reçu une formation approfondie et ils ont des années d’expérience de pilotage à proximité des dauphins et baleines. De plus, les hélices des bateaux sont entourées d’une coquille de protection pour éviter tout contact avec les animaux.

Que dois-je faire si j’aperçois une baleine ou un dauphin échoué?

Téléphonez immédiatement au centre de sauvetage de l’IFAW, ouvert jour et nuit : 508-743-9548. Expliquez précisément où se trouve l’animal, décrivez le chemin pour s’y rendre et donnez des points de repère sur le rivage pour nous aider à arriver sur place rapidement. Dites combien d’animaux morts et vivants vous avez aperçus. Le préposé de l’IFAW vous demandera probablement d’autres précisions pour mieux préparer notre intervention : hauteur de la marée, état des lieux, accessibilité pour les véhicules de secours, etc. Nous enverrons aussi vite que possible des premiers répondants pour prendre soin des animaux en attendant l’arrivée des véhicules et du personnel de sauvetage. Entre-temps, ne touchez pas les animaux, n’essayez pas de les repousser à l’eau ni de les déplacer. Ils ont besoin de soins professionnels.