Solutions humanitaires pour les collectivités qui ont du mal à gérer leurs populations de chiens et de chats

Lorsqu'il se produit des conflits entre les collectivités humaines et les animaux qui y vivent, les gens réagissent souvent en abattant les bêtes. Ces solutions peuvent même être endossées par les autorités et accompagnées de recommandations officielles effrayantes pour des abattages massifs de chiens et des chats : empoisonnement à la strychnine, abattage à coups de gourdin ou de fusil, électrocution, noyade. Non seulement ces méthodes sont foncièrement cruelles, mais elles ne résolvent pas les problèmes.

Les responsables du Programme d’aide aux animaux de compagnie de l'IFAW reconnaissent la complexité des conflits entre les animaux les collectivités humaines, et ils savent qu’il faut aborder ces problèmes de manière sensible et respectueuse. C’est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec les collectivités. Il faut d’abord comprendre leur situation et leurs besoins, puis élaborer et implanter avec eux des solutions efficaces et adaptées pour gérer de façon sécuritaire et bienveillante leurs populations de chiens et de chats. Notre expérience a démontré que cette approche encourage aussi les gens à faire preuve d’un plus grand respect envers les animaux et leur bien-être.

En combinant le travail sur le terrain aux gestes et aux pressions politiques, nous avons contribué à faire adopter des solutions efficaces et à long terme pour les animaux. Par exemple :

  • Au fil du temps, et de plus en plus souvent ces dernières années, le Programme d’aide aux animaux de compagnie de l’IFAW a permis d’empêcher plusieurs villes de Chine d'organiser des abattages au cours desquels des milliers de chiens et de chats auraient été brutalement tués.
  • Après plusieurs années de travail au Mexique, nous avons fait en sorte que les chiens et les chats de Cozumel ne soient plus jamais empoisonnés en masse à la strychnine.

Nous nous opposons vigoureusement aux méthodes cruelles de contrôle des populations animales et nous militons pour qu’on adopte des méthodes bienveillantes pour gérer les maladies (comme la rage) qui menacent l'équilibre des relations entre une communauté et sa population de chiens et de chats. Ces actions font partie de notre combat à l'échelle mondiale pour renforcer les lois qui visent à protéger les animaux de compagnie contre les mauvais traitements et la cruauté. Dans toutes les collectivités où nous sommes présents, nous contribuons à l’implantation de solutions efficaces et humanitaires.

Pour en apprendre davantage sur notre travail en Chine et au Mexique, voyez les liens suivants :

Chine : cultiver la compassion et inculquer le sens des responsabilités

Cozumel : cliniques mobiles et sensibilisation