Royaume-Uni : protéger les animaux en situation de violence familiale

Au Royaume-Uni, tout comme dans d’autres pays, il arrive souvent que l’on retrouve des animaux de compagnie au sein des foyers touchés par la violence familiale. Or, ces animaux peuvent être victimes des mêmes violences et des mêmes peurs que leurs compagnons humains.

Pris au piège

Il existe peu de refuges pour personnes violentées qui acceptent les animaux de compagnie. Cela pousse parfois les victimes à tolérer une situation inacceptable, pour éviter d'abandonner leur chien ou leur chat. En fait, lorsqu’une victime de violence familiale décide d'échapper à son environnement, elle doit trop souvent choisir entre laisser son animal au domicile, à la merci de l'agresseur, ou le faire euthanasier. Animaux et victimes humaines se retrouvent alors dans un même piège.

Créer un refuge sûr pour les animaux

L’IFAW soutient que personne ne devrait avoir à tolérer la violence d’autrui, ni à sacrifier son animal de compagnie pour y échapper. De même, les animaux ne devraient pas être victimes de cruauté ou tués simplement parce qu'il n'y a pas d’autre solution. C'est pourquoi nous appuyons l'organisme britannique PAWS for Kids, qui propose des services de garde pour les animaux touchés par la violence familiale.

Lorsqu'une famille est en crise, PAWS garde les animaux en sécurité, puis on les rend à leur propriétaire dès que celui-ci a trouvé un nouveau foyer sans danger. La plupart des victimes de violence familiale sont des femmes ou des enfants; leur animal de compagnie leur apporte un soutien moral et une stabilité émotionnelle. En pareil cas, le fait de savoir que leur animal est en sécurité est pour eux d'un grand réconfort.

En contribuant à protéger les animaux touchés par les violences familiales, nous contribuons aussi à construire des collectivités plus sécuritaires pour les animaux et pour ceux qui les aiment.