Le Cap : des solutions pour les plus démunis

On entend parfois dire que les personnes défavorisées ne devraient pas posséder un animal de compagnie. Ceux qui partagent cet avis auraient intérêt à rencontrer les bénéficiaires du Programme d’aide aux chiens et chats mis en place par l’IFAW à Khayelitsha, en Afrique du Sud. Située dans un secteur que l'on appelle Cape Flats, à la périphérie de la ville du Cap, Khayelitsha est une agglomération d’au moins un million d’habitants composée de bidonvilles et de logements sociaux.

Peu d’argent, beaucoup d’amour

Les propriétaires d’animaux de compagnie de Khayelitsha sont réputés pour leur loyauté envers leurs compagnons à quatre pattes, ainsi que pour l’ingéniosité dont ils font preuve quand vient le moment de les emmener chez le vétérinaire.

Peu de gens ont des automobiles et les animaux ne sont pas admis dans le réseau de transport en commun. Plusieurs optent alors pour la bonne vieille laisse ou transportent leur animal dans leurs bras. Mais on voit aussi des propriétaires qui transportent leur chien ou leur chat dans des chariots de supermarché, des paniers de vélos ou des remorques de fortune...

Contrairement à d’autres agglomérations qui bordent la ville du Cap, Khayelitsha n'est que rarement le théâtre d'actes de cruautés envers les animaux. La plupart des habitants sont très attachés à leurs compagnons et ils veillent à les faire soigner et vacciner à temps. Par contre, plusieurs ignorent quels sont les soins élémentaires dont un animal a besoin; le personnel de la clinique Mdzananda les aide dans ce domaine.

Une clinique pour un million de personnes

La majorité des personnes vivant à Khayelitsha possèdent un animal de compagnie. Mais il n’y a qu’une seule clinique grand public dans l’agglomération. Elle est ouverte six jours sur sept, de 9 h à 17 h, et elle ne reçoit aucun financement, ni aide quelconque, de la part de la ville du Cap.

Les bénévoles et les employés dévoués qui y travaillent viennent des collectivités voisines. Des chirurgiens vétérinaires locaux consacrent régulièrement une partie de leur temps libre à la clinique pour effectuer des opérations de stérilisation sur les chiens et les chats. Certains vétérinaires de passage ont été tellement touchés par la situation qu'ils reviennent, pendant leurs vacances, travailler à la clinique.

Toutes les prestations de la clinique sont gratuites. Les clients sont toutefois invités à faire un don à la mesure de leurs moyens ou à contribuer autrement s’ils le désirent.

Le programme d’aide aux chiens et chats de l’IFAW fait aujourd’hui partie intégrante de la vie de Khayelitsha et la clinique Mdzananda est désormais l'une des institutions animalières les plus connues de toute la ville du Cap.