La chasse aux phoques et les autochtones

La chasse aux phoques commerciale qui a lieu sur la côte Est du Canada et la chasse pratiquée par les Inuits sont des activités complètement différentes. Elles ne visent pas les mêmes espèces, les quantités sont radicalement différentes, les chasseurs sont différents et leurs motivations ne sont pas du tout les mêmes.

Les Inuits de l’Arctique canadien chassent des phoques annelés adultes, et cette chasse se déroule à différents moments de l’année. Même lors d’une sortie de plusieurs jours, les chasseurs ne tueront que quelques animaux, principalement destinés à l’alimentation. À l’opposé, lors de la chasse commerciale, on abat des dizaines, et même des centaines, de milliers de phoques en quelques semaines pour leur fourrure. Les chasseurs visent spécifiquement des petits phoques du Groenland récemment sevrés, et donc âgés de moins de trois mois.

L’IFAW ne s’oppose pas à ce que les autochtones tuent des phoques pour l’alimentation, la confection de vêtements et d’autres usages à l’échelle locale. Nous ne nous opposons pas non plus à la vente ni à la distribution de produits issus de phoques tués dans le cadre d’une chasse de subsistance au sein des collectivités autochtones.

Toutefois, nous nous opposons clairement à ce que l’on fasse passer un abattage industriel cruel, et qui engendre un grand gaspillage, pour une chasse de subsistance, et que l’on tente de gommer la distinction entre les deux. Les phoques sont une source d’alimentation importante pour les Inuits. Par contre, les statistiques du gouvernement suggèrent que lors de la chasse commerciale pratiquée sur la côte Est, plus de 90 % de la viande des phoques est rejetée à l’eau ou abandonnée sur la glace.

L’interdiction des produits dérivés du phoque adoptée par l’Union européenne comprend une exemption pour les produits chassés par les autochtones. Or, le gouvernement canadien a attendu des années avant même de commencer à élaborer un programme de certification pour les produits dérivés du phoque d’origine inuite.

La campagne de l’IFAW contre la chasse commerciale aux phoques n’a jamais visé la chasse de subsistance pratiquée par les Inuits ou par qui que ce soit. Ceux qui affirment le contraire sont mal informés ou, pire, ils tentent de faire de la désinformation pour discréditer l’IFAW.