Réhabilitation de grizzlys au Canada

En 1991, la population d’ours grizzlys des Prairies canadiennes a été déclarée « disparue ». Ailleurs dans la région – Colombie-Britannique, Alberta, Yukon, Territoires du Nord-Ouest, Nunavut – la situation est difficile pour les ours aussi. De plus, les activités humaines ont engendré un morcèlement des habitats et donc un isolement géographique et génétique pour plusieurs populations de grizzlys. C’est le cas pour huit populations en particulier dans le sud de la Colombie-Britannique.

En collaboration avec le ministère de l’Environnement de la Colombie-Britannique, l’IFAW et la société de conservation de la faune Northern Lights ont mis au point un programme pour donner une deuxième chance aux grizzlys orphelins.

On a d’abord lancé un projet pilote qui a mené à la réhabilitation de deux premiers grizzlys orphelins, Suzy et Johnny. Ils ont été remis en liberté le 12 juillet 2008. Pendant tout l’été, les chercheurs ont pu suivre leurs déplacements grâce à leurs colliers émetteurs. Il s’agissait alors de la première remise en liberté d’ours réhabilités au Canada endossée par un gouvernement. Depuis, d’autres opérations de sauvetage et de réhabilitation ont eu lieu; deux autres grizzlys ont été remis en liberté à l’été 2009, puis quatre encore en juin 2100, pour un total de huit.

Les colliers à émetteur radio satellite nous ont permis de valider notre travail de réhabilitation. Les ours remis en liberté n’ont jamais posé de problèmes pour les humains et ils semblent vivre exactement comme leurs congénères entièrement sauvages.